lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



A l’époque du Conte des Comptes du Comte

21 juin, 2011 (11:54) | Internet, Référencement | By: lespacearcenciel

A l’époque du Conte des Comptes du Comte !
Excellentissime 🙂

oncle-sam-votre-referencement

Au début du troisième millénaire des Chrétiens, peu après l’avènement de l’Internet, l’Homo institore s’est cru dans un conte de fées alors qu’il entrait dans un compte de vampires. Un Californien, le Comte Google, parvenait déjà à aspirer 30 milliards de dollars à l’économie planétaire, sans vraie concurrence que quelques écornifleurs sans réelle envergure.

Le comte entendait bien ne pas s’en laisser conter : il s’agissait d’éliminer les parasites propres à péjorer ses comptes. La grande époque des bals du vampire, appelés Google-Dance, était révolue depuis quelque années. Une fois de plus le comte a tenté l’impossible. Le vampire s’est assuré le compérage d’un panda afin d’éliminer les cuistres qui refusaient obstinément de verser leur dîme tout en abusant de ses erreurs de calcul. La télémanipulation était délicate ; il s’agissait de bannir les pairs avares des gros contributeurs sans commettre d’impairs.

Le souvenir, ancien, d’un bal où toute la planète Internet s’était noyée dans le Bourbon était encore vivace et le comte a procédé cette fois-ci, pas à pas, par paliers géographiques. Le panda a visité le pays d’origine du comte avant de s’embarquer pour l’Europe par le Royaume-Unis, le temps d’ajuster quelques manipulations pas toutes mathématiques. La francophonie allait sans doute, elle aussi, se trouver déchirée par le panda, à cette époque où le comte aveuglé par la cupidité commençait à s’en prendre à certains de ses compères de corbeille, autres que ses vagues concurrents potentiels. Une fois de plus les dégâts collatéraux l’ont emportés sur les bénéfices, de nouvelles failles ont été investies et une évidence s’est imposée : la perfection n’est pas un fruit de l’intérêt.

Si ce petit épisode des débuts de la civilisation Internet vous a été conté sur un ton sarcastique, en jouant avec les mots, ce n’est que pour souligner le cocasse de cette époque où les leçons de l’histoire ne portaient encore pas. Une époque où, une fois de plus, à un début de règne brillant allait succéder le lamentable des excès, une époque où une fois de plus celui qui a été considéré comme, et aurait pu être, un Père des peuples s’est révélé n’être qu’un vampire assoiffé de pouvoir et de billets verts.

N’est-il pas amusant de se remémorer ces temps, aujourd’hui où chacun a enfin compris que son propre confort dépend de celui des autres, tous les autres ? Ces temps où toutes les tentatives d’imposer un ordre égoïste sombraient dans le désordre ? Cette époque technologique où l’algorithme de la raison n’existait encore pas ? Sources de cet Excellent article

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Argent Internet

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 21 juin 2011 @ 12:00

  • ”

    Le Loup et l’Agneau

    La raison du plus fort est toujours la meilleure :
    Nous l’allons montrer tout à l’heure.
    Un Agneau se désaltérait
    Dans le courant d’une onde pure.
    Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
    Et que la faim en ces lieux attirait.
    Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
    Dit cet animal plein de rage :
    Tu seras châtié de ta témérité.
    – Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
    Ne se mette pas en colère ;
    Mais plutôt qu’elle considère
    Que je me vas désaltérant
    Dans le courant,
    Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
    Et que par conséquent, en aucune façon,
    Je ne puis troubler sa boisson.
    – Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
    Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
    – Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
    Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
    – Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
    – Je n’en ai point.
    – C’est donc quelqu’un des tiens : Car vous ne m’épargnez guère,
    Vous, vos bergers, et vos chiens.
    On me l’a dit : il faut que je me venge.
    Là-dessus, au fond des forêts Le Loup l’emporte, et puis le mange,
    Sans autre forme de procès. Jean de la Fontaine.

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 21 juin 2011 @ 12:04

  • ”

    Qu’en est-il aujourd’hui de la devise de Google : « Do not be evil » Que l’on peut traduire par : « Ne faites pas de Mal » ?
    Je vous laisse y répondre…, enfin si le coeur vous en dit…



    Laisser un Commentaire





    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *