lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com, un espace POSITIF sur le web qui peut vous aider à Changer Votre Vie :-)

Le Futur est Ici : Misscafesante

Entries Comments



Le Ganoderma Lucidum et ses Bienfaits sur la Santé

1 novembre, 2011 (14:14) | Plus... | By: lespacearcenciel

Fleur de Vie

Le Ganoderma Lucidum ou Reishi et ses bienfaits sur la Santé * :-)

Le Ganoderma Lucidum et ses bienfaits sur la Santé :-)

Le Ganoderma Lucidum est un champignon basidiomycète de la famille des Polyporaceae. On l’appelle aussi « Reishi » au Japon. Il pousse à même le sol et possède un pied et un chapeau, contrairement à la plupart des « polypores ». A première vue on se croirait en présence d’un morceau de bois verni. Il est facilement reconnaissable de par ses couleurs vives et son cou tortueux. Le Ganoderma Lucidum pousse en été et en automne en Europe, sur le sol, et aussi près de racines enterrées des feuillus (y compris et surtout de fruitiers). C’est un champignon que l’on peut considérer comme commun. Il pousse seul ou en très petits groupes. Il est coriace et amer et il est totalement impensable de le consommer tels que les autres champignons. Il est en revanche très prisé dans les médecines traditionnelles chinoise et japonaise de par ses propriétés fortement anti-oxydantes ; de ce fait, la culture du champignon a été entreprise en Extrême-Orient. Des essais cliniques ont montré des propriétés anticancéreuses qui ont été partiellement confirmées par des études scientifiques. De ce fait ce champignon qui est le végétal le plus proche de la perfection nutritionnelle a été surnommé de différentes manières, dont : « l’herbe miraculeuse » ou « Roi des champignons ».

Description :

Son Chapeau mesure de 4 à 15-20 cm. Il est arrondi ou en forme de rein, jaune puis brun rouge, sillonné et zoné concentriquement et légèrement ridé radialement (comme du bois). Il est couvert d’une cuticule cornée, brillante comme de la laque. Marge plus claire puis fonçant.
– Tubes et pores fins, jaunâtres puis bruns, souvent couverts d’une pruine blanchâtre.
– Pied 4 à 20 cm (Mais de longueur très variable), généralement latéral, noueux, brun noir et luisant.
– Chair mince, beige brun, fibreuse ; odeur faible.
Bien que coriace, le champignon disparaît en hiver. En revanche, il peut être desséché et se conserver de nombreuses années.

La science et le Ganoderma Lucidum d’Organo Gold :

Le Ganoderma Lucidum est maintenant très connu pour ses propriétés médicinales et ce depuis plus de 4000 ans. On associe le Ganoderma Lucidum du café santé Organo Gold à une plante ayant des effets positifs sur les pathologies cancéreuses. Ces propriétés sont associées à des polysaccharides (glucanes et glycoprotéines) et des triterpènes. Les polysaccharides ont une action sur le système immunitaire (il est plus modulable) tandis que les triterpènes sont des substances qui empêchent le développement et la reproduction de certaines cellules cancéreuses. Cette action a donc un effet direct et inhibant sur les cancers en bloquant tout simplement leur évolution. On note des améliorations concernant ce type de pathologies sur le foie, le pharynx, les poumons, le sein et la leucémie (cf bibliographie 1).

Concernant les pathologies cancéreuses du sein deux pistes ont été suivies :

- Les polysaccharides et les triterpènes ont une action directe sur le développement des cellules cancéreuses par l’inhibition de la kinase Akt, le complexe AP-1 et des facteurs de transcription NF-Kb (cf bibliographie 2)
– En 2006 une autre action des polysaccharides du Ganoderma a été mise en évidence sur un facteur important du développement de ces pathologies : les récepteurs à œstrogènes (cf bibliographies 3 et 4).
– De plus ces polysaccharides ont une grande influence sur les vaisseaux sanguins alimentant ces zones ; ils limitent leur croissance et donc l’alimentation des cellules cancéreuses.

En avril 2011 une équipe chinoise publie les résultats d’une étude sur certains mélanomes (cf bibliographie 5) ; les polysaccharides du Ganoderma Lucidum inhibent tout simplement la croissance de cellules de mélanomes en culture. En mars 2006 des études de l’université de York au Canada (cf bibliographie 6) montrent l’action du Ganoderma Lucidum sur les atteintes de l’ovaire. A ce même moment, de nombreuses équipes étant mobilisées sur les effets du Ganoderma Lucidum, des chercheurs de l’université des sciences médicales de Beijing (Chine) mettent en évidence une action du Ganoderma Lucidum sur la maladie de Parkinson (cf bibliographie 8). On peut lire dans la (cf bibliographie 9) des résultats d’essais effectués par un complément alimentaire constitué de trois champignons dont le Ganoderma Lucidum. Il est écrit clairement que l’action de ces trois champignons est importante sur le cancer de la prostate ainsi que sur la migration des métastases issues de ces cellules cancéreuses. Donc nous voyons par le biais de ces recherches ou études en cours que le Ganoderma Lucidum est doté de composants ayant un effet très important sur nombre de pathologies de notre siècle.

Après cet épisode scientifique que certains auront survolé, et cela je peux le comprendre aisément, nous allons voir, mais moins dans le détail, tous les bienfaits que peut apporter le champignon Ganoderma Lucidum  par ses nombreuses propriétés anti-oxydantes.

Les bienfaits du Ganoderma Lucidum :

Nous allons ici énumérer un ensemble de propriétés reconnues du Ganoderma Lucidum qui font sa renommée et surtout sa reconnaissance par le peuple chinois :
– Une action de tonification du cœur et de lutte contre toutes les maladies cardiaques et concernant les coronaires.
– Un renforcement du système immunitaire.
– Une action sur la pression artérielle.
– Une action sur des pathologies très diverses ayant attrait aux problèmes articulaires (arthrite, neurasthénie, d’affection des bronches, d’asthme, de lésions gastriques et d’allergies).
– Combat la migraine
– Il favorise une détoxication du foie
– Il procure une amélioration du sommeil
– Il augmente la force musculaire
– Il Renforce l’organisme pour lutter contre les rhumes et les grippes
– Il a une action reconnue contre le cholestérol
– Il a une action hypoglycémiante

Nous voyons ici que ce champignon a des propriétés plus qu’exceptionnelles et ce sont ces raisons qui ont poussé Mr Bernie CHUA, le créateur d’Organo Gold, à incorporer cet ingrédient dans ce qui est appelé maintenant le café santé Organo Gold.

En conclusion le Ganoderma Lucidum est le végétal le plus proche de la perfection en ce qui concerne la nutrition humaine avec la présence de plus de 150 antioxydants et nutriments. Il peut très bien se comprendre que le Ganoderma Lucidum contrôlé comme issu de l’agriculture biologique d’Organo Gold est très bien adapté à nos sociétés modernes. Il nous permet de lutter contre toutes ces substances dangereuses que nous consommons et il permet leur élimination rapide par notre organisme. Organo gold a mis sur le marché un café santé impressionnant tant les bienfaits du Ganoderma Lucidum semblent incommensurables !

Sources bibliographiques :

1) Les acides Ganoderiques T & Z: triterpenes cytotoxiques de Ganoderma Lucidum (Polyporacee). Tetrahedron Lett – Toth JO, Luu B and Ourisson G.

2) Ganoderma Lucidum suppresses growth of breast cancer cells through the inhibition of Akt/NF-kappaB signaling. Nutr Cancer -Jiang J, Slivova V, Harvey K, Valachovicova T and Sliva D.

3) Ganoderma lucidum inhibits proliferation of human breast cancer cells by down-regulation of estrogen receptor and NF-kappaB signaling – Jiang J, Slivova V and Sliva D.

4) Inhibition of oxidative stress-induced invasiveness of cancer cells by Ganoderma lucidum is mediated through the suppression of interleukin-8 secretion – Thyagarajan A, Jiang J, Hopf A, Adamec J and Sliva D.

5) Ganoderma Lucidum polysaccharides antagonize the suppression on lymphocytes induced by culture supernatants of B16F10 melanoma cells Sun LX, Lin ZB, Duan XS, Lu J, Ge ZH, Li XJ, Li M, Xing EH, Jia J, Lan TF, Li WD.

6) Ganoderma lucidum exerts anti-tumor effects on ovarian cancer cells and enhances their sensitivity to cisplatin – Sufen Zhao, Gang Ye, Guodong Fu, Jian-Xin Cheng, Burton B. Yang, Chun Peng.

7) Ergosta-7,22-diene-2β,3α,9α-triol from the Fruit Bodies of Ganoderma lucidum Induces Apoptosis in Human Myelocytic HL-60 Cells – Lee MK, Hung TM, Cuong TD, Na M, Kim JC, Kim EJ, Park HS, Choi JS, Lee I, Bae K, Hattori M, Min BS.

8) Ganoderma Lucidum extract protects dopaminergic neurons through inhibiting the production of inflammatory mediators by activated microglia – Ding H, Zhou M, Zhang RP, Xu SL.

9) ProstaCaid induces G2/M cell cycle arrest and apoptosis in human and mouse androgen-dependent and-independent prostate cancer cells – JiahuaJiang1, IsaacEliaz2 and Daniel Sliva.

* DISCLAIMER

.:. Avis de désengagement de Responsabilité .:.

- Les points de vue, commentaires et autres renseignements diffusés sur ce support ont pour seul but de fournir de l’information aux lecteurs et aux visiteurs des sites référencés.

- D‘aucune manières, ces points de vue, commentaires et renseignements ne constituent une recommandation de traitement (préventif ou curatif), une prescription, un conseil, ou un diagnostic, ni ne doivent être considérés comme tels.

- En cas de malaise important ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. Bien que les auteurs et diffuseurs de ce support procèdent avec prudence et diligence concernant l’exactitude des renseignements rendus disponibles, ils n’assument aucune responsabilité quant aux conséquences que pourrait avoir l’utilisation de ces renseignements.

A lire également

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Fleur de Vie

Pizza-Avignon-Avignon-Pizza

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 1 novembre 2011 @ 17:55

  • ”

    A lire également

    Amicalement A+,

    Hugues ;-)

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 3 novembre 2011 @ 2:11

  • ”

    Les 18 bienfaits du merveilleux champignon GANODERMA LUCIDUM

    Le Ganoderma Lucidum est utilisé en médecine traditionnelle chinoise (sous le nom de Ling Zhi) depuis plus de 4000 ans. Sa réputation, son intérêt et son large champ d’action sont tels qu’il est appelé  » le champignon de l’immortalité ». Il répare le coeur » selon les textes de la dynastie Ming qui remontent au XVIème siècle. Extrait du livre Better Health With Mostly Chinese Herbs & Food d’Albert Leung, pharmacien en produits naturels : Il possède une valeur considérable dans la prévention et le traitement de l’arythmie. Tonicardiaque, il améliore la circulation sanguine jusqu’au cœur, diminue le besoin des coronaires en oxygène et contribue à soulager les douleurs thoraciques provoquées par l’angine de poitrine. »

    Les 18 bienfaits santé du Ganoderma Lucidum reconnues par le monde médical : 

    1.Tonique général.
    2.Tonique hépatique et rénal (aide à leur détoxination)
    3. Stimule les défenses naturelles en augmentant les paramètres de défense
    4. Diminue les réponses allergiques (asthme, bronchite), les inflammations et les réponses histaminiques
    5. Antioxydant, protège des radiations
    6. Combat les infections par des levures
    7. Régule le système nerveux en améliorant le fonctionnement des corticosurrénales.
    8. Régule la glycémie.
    9. Réduit le cholestérol, l’hypertension
    10. Augmente la respiration cellulaire.
    11. Utile pour lutter contre le mal des montagnes par une meilleure utilisation de l’oxygène par l’organisme.
    12. Aide à la régénération osseuse
    13. Augmente la résistance au stress.
    14. Maintient la bonne santé de l’utérus.
    15. Agit sur l’agrégation plaquettaire et l’athérosclérose
    16. Sédatif, combat l’insomnie.
    17. Conseillé dans les troubles nerveux et la débilité
    18. Aide à contrôler les émotions et réduit les « facteurs » d’explosions de crises émotionnelles dues au stress .

    *********************

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 19 novembre 2011 @ 3:18

  • ”

    Ganoderma lucidum
    Nom commun : Reishi
    Nom botanique : Ganoderma lucidum, famille des ganodermatacées.
    Noms chinois : Ling Chih, Ling Zhi
    Noms japonais : Reishi, Mannentake
     

    Partie utilisées : la chair du champignon; certains produits sont fabriqués avec ses spores et/ou son mycélium.
     

    Habitat et origine : Le Ganoderma lucidum est originaire de la Chine, des montagnes lointaines. C’est un champignon ligneux qui, à l’état sauvage, croît surtout sur les troncs morts des pruniers, parfois aussi sur ceux de chênes ou de pruches. Très rare à l’état sauvage, il pousse exclusivement en montagne dans des forêts profondes. On trouve environ 2 ou 3 champignons tous les dix milles troncs. Il pousse sur les troncs décomposés près du sol ou sur les racines apparentes. Son chapeau peut atteindre plus de 20cm de diamètre. Bien que les chinois aient tenté, pendant bien des siècles, de cultiver le Reishi, ce n’est qu’au début des années 1970, suite aux travaux de Shigeaki Mori, un ingénieur japonais, que le Ganoderma peut être maintenant cultivé avec succès et à grande envergure. Toutefois, il est très important si on désire avoir des résultats optimum pour sa santé, de se procurer des produits (cafés, thés, gélules et autres) faits avec du Ganoderma lucidum, 100% certifié biologique et organique. En effet, il existe actuellement en Chine 4 gros producteurs de Ganoderma, mais un seul le cultive à la façon ancestrale, sur de vieux troncs avec de l’eau de source et de façon équitable; ce producteur utilise une centaine de fermes typiquement chinoises, situées dans les montagnes d’origine du champignon. Les autres producteurs, de Chine ou d’ailleurs dans le Monde, utilisent très souvent des méthodes moins orthodoxes (surtout les sacs de plastiques, balles de foins ou de paille).
     
    Ganoderma lucidum
     

    Historique : Il est le Roi des champignons et est utilisé par les herboristes chinois et japonais depuis plus de 4000 ans. Ce champignon est cité dans le premier livre chinois de traitement par les plantes qui date de l’An 2800 avant Jésus Christ, et y est classé comme ayant des qualités supérieures à toutes les autres « herbes ». On en fait aussi mention dans le plus vieil écrit de la pharmacopée chinoise (l’herbier classique de Seng Nong , publié en 56 avant notre ère, et The Outline of herbal medicine). On pense très sérieusement que les Asiatiques connaissaient le Reishi depuis des siècles, voire des millénaires avant cette date. On l’appelle dans les Pays asiatiques : « l’herbe miraculeuse, l’herbe spirituelle ou l’herbe de l’immortalité! ».
     

    La Médecine traditionnelle chinoise (MTC) et la médecine kempo du Japon,  tiennent la chair du reishi pour un précieux tonique du Qi ou Tchi, (l’énergie vitale qui soutient l’ensemble de l’organisme). On lui attribue, de ce fait, une action de type adaptogène dans la pharmacopée traditionnelle. En MTC, il est utilisé pour combattre la fatigue et fortifier l’organisme en général, stimuler le système immunitaire, enrayer la protéinurie, traiter les troubles des voies respiratoires, et protéger le système sanguin et lymphatique. Depuis les temps anciens, Ganoderma lucidum symbolise la bonne fortune, la richesse, l’honneur et la longévité. La médecine traditionnelle chinoise l’a considéré comme un précieux tonique avec un effet de fortification à long terme. Cette « herbe miraculeuse » a la réputation de l’immortalité et de la revitalisation de la Vie.
     

    Ce champignon renferme plus de 200 éléments actifs classés en trois catégories, à savoir : 30% solubles dans l’eau, 65% en matières organiques solubles et 5% d’éléments volatiles. On les dits nécessaires et même essentiels à l’organisme humain. Avec plus de 150 phytonutriments et antioxydants, le Ganoderma lucidum serait l’élément le plus proche de la perfection nutritionnelle dans la nature!

    Les principaux éléments actifs sont les suivants : Polysaccharides, germanium, adénosine, essence ganodermique, triterpenoïd, proteines, fibres, 16 acides aminés, vitamines et minéraux. Le rôle de Ganoderma lucidum dans le domaine médical est assez impressionnant. En vertu de la vaste recherche permanente faite par de nombreux chercheur (entre autre : Santé Canada, l’Institut de recherche en biotechnologie du Conseil national de recherches Canada, Passeport Santé), ainsi que l’analyse de coopération et d’expériences cliniques menées par des personnes dans les hôpitaux, à l’intérieur des collèges et des universités, et même par des fabricants de produits pharmaceutiques, le potentiel de Ganoderma lucidum, comme médicament efficace est de plus en plus clair et défini.
     
     
    Ganoderma lucidum
     

    Pourquoi consommer du Ganoderma lucidum ?
     

    La plupart des pathologies chroniques proviennent, non seulement d’un blocage émotionnel, mais aussi du déséquilibre des fonctions de l’organisme, entraîné par une accumulation de toxines dans le corps. Or, le Ganoderma peut faire office « d’examen médical » capable de déceler les faiblesses et les blocages insoupçonnés ou potentiels, pour ensuite purger le corps de ses déchets et traiter toute la gamme de pathologies à l’aide du système immunitaire naturel.
     

    Le Ganoderma lucidum est reconnu dans le monde pour aider à :
     

    Oxygéner l’organismeFournir plus d’énergie et de vigueur. La détoxication naturelle du corps dans son ensemble. Favoriser une bonne circulation généraleRenforcer le système immunitaireUne meilleure qualité de sommeilFavoriser la bonne santé et la longévité
     

    La science médicale de son côté s’intéresse essentiellement aux principaux éléments suivants :
     

    Les polysaccharides – une longue chaîne de molécules de glucose qui aident au renforcement de la capacité de récupération physique pour l’ensemble du corps, et le Germanium. Ces deux éléments accroissent la capacité naturelle d’auto-guérison et établissent un système immunitaire fort. Ils possèdent en plus des propriétés bien spécifiques qui protégent ainsi le corps contre la dégénérescence des organes internes en renforçant les cellules tissulaires; ils augmentent l’apport d’oxygène dans le système sanguin et débarrassent l’organisme des cellules mortes et des toxines solubles dans l’eau.
     

    L’adénosine : élément susceptible de réduire la formation de caillots dans le sang, de réduire le gras, améliorant de ce fait la circulation sanguine, en général; fortifier la fonction du cortex des glandes adrénalines pour maintenir l’équilibre endocrinien; régulariser le métabolisme et redonner de l’énergie tout en maintenant l’équilibre du PH sanguin.
     

    Les essences ganodermiques, classés dans les Triterpenoids : sont des éléments ayant la capacité de rajeunir les cellules de l’organisme, soulager les affections cutanées et embellir la peau. Se prêtent aussi en usage externe lors de blessures, blessures buccales et autres. Les triterpenoids vont améliorer le système digestif, prévenir les allergies causées par les antigènes et apporter une aide précieuse pour réduire le taux de gras et activer le noyau des cellules de l’organisme (ADN).
     

    Le Mycelium de Ganoderma est une substance extraite des pieds des jeunes champignons. Cette substance va permettre de satisfaire les besoins nutritionnels du cerveau, ainsi que stimuler, améliorer et équilibrer l’activité du cerveau et des neurones. Elle a également la fonction de développer l’intelligence et la concentration. C’est un puissant élément idéal et recommandé pour combattre ou anticiper toute forme de dégénérescence cognitive. Aussi très efficace pour les jeunes en remplacement d’autres calmants chimiques et pour les étudiants pour augmenter la concentration et la stimulation du cerveau lors d’examens et hautes études.
     

    Les Spores de Ganoderma sont les « graines de reproductivité » du champignons et sont 75x plus puissants que la chair du Reishi. La poudre obtenue après extraction de ces graines sera utilisée plus spécifiquement lors de pathologies lourdes et bien définies. On les utilisera de préférence sous forme de gélules, ou de cafés enrichis avec les spores du Ganoderma.
     
    Comment fonctionne le Reishi ?
     

    Les effets de ce champignon miraculeux se manifestent en 5 étapes !
     

    Premièrement : Le Scanning ou processus d’exploration

    Durant environ de 1 à 30 jours, le Reishi va détecter les faiblesses, les pathologies et les toxines dissimulées dans l’organisme afin d’en régulariser les fonctions. Durant cette période, le corps va manifester de légers symptômes liés aux faiblesses de l’organisme dans le but de les expulser. Il ne s’agira donc pas d’effets secondaires, mais plutôt d’une manière de cerner la région concernée.
     

    Deuxièmement : Le Nettoyage ou désintoxication de l’organisme

    D‘une durée d’environ 1 à 30 semaines. Le Ganoderma étant le Roi du nettoyage, il va éliminer l’acide urique, l’acide lactique, l’excès de gras et de sucre, les dépôts adipeux, les cellules mortes et les toxines chimiques accumulées dans l’organisme parfois depuis la petite enfance. Ces déchets seront éliminés par les voies de la circulation sanguine des reins, du foie, par l’urine et les selles. Mais aussi par la transpiration, par des furoncles, du phlegme et du mucus. Vous ressentirez souvent les mêmes réactions que lors d’un jeûne de plusieurs jours. Cela s’appelle une crise d’élimination, et son intensité variera selon le taux d’intoxication de l’organisme de la personne! Vous pouvez même ressentir une sensation de pathologie fiévreuse, parfois même des étourdissements; mais acceptez avec joie ces sensations, elles vous indiquent que votre corps a commencé sa détoxication et que l’amélioration s’en vient à grands pas.
     

    Troisièmement : La Régulation ou période d’auto-guérison

    Cette période peut varier de 1 à 12 mois tout dépendant la gravité du problème. Durant ce laps de temps, on pourra observer de nombreuses réactions de l’organisme qui se régularise. Tout d’abord, comme en homéopathie, les faiblesses du corps peuvent temporairement s’amplifier puis décroître graduellement pour atteindre une pleine régulation. Si on trouve que les réactions liées à ce nettoyage sont trop pénibles, il suffira de diminuer le dosage, mais évitez absolument d’interrompre le processus totalement puisque vous empêcheriez votre organisme de finaliser son auto-guérison.
     

    Quatrièmement : Le Rétablissement ou réparation de l’ADN

    D‘une durée de 6 à 24 mois selon les cas. Le Ganoderma continuera de réparer les régions affectées de votre organisme et renforcera désormais le système immunitaire le rendant plus résistant aux attaques virales et aux maladies. C’est durant cette étape que les éléments vitaminiques et minéralogiques essentiels contenus dans le champignon, exerceront leur action curative.
     

    Cinquièmement : Le Rajeunissement ou le retour de votre vitalité

    De 1 à 3 ans. Le but ultime de la consommation du Reishi/Ganoderma durant cette longue période, est de maintenir les fonctions du corps à leur niveau optimal et de lui redonner toute la vitalité de sa jeunesse.

    *********************

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 28 décembre 2012 @ 20:03

  • ”

    Par le docteur Guanglai ZHANG, docteur en microbiologie

    Le système immunitaire défend l’organisme contre les cancers et contre les infections dues aux bactéries, aux virus et aux parasites. Nous le mettons continuellement à l’épreuve. La plupart de ces cellules cancéreuses sont détectées par le système immunitaire, éliminées et expulsées. Quelques-unes cependant, paraissent plus résistantes ou peuvent profiter de la faiblesse du système immunitaire pour prospérer. Les champignons peuvent vous aider à les arrêter.

     

    Comment renforcer notre système immunitaire ?
     
    L’immunité naturelle peut être améliorée en apprenant à doser ses énergies, à ne pas se laisser envahir par la fatigue. Les émotions fortes et le stress peuvent également provoquer des maladies ou encore réveiller des germes qui dormaient dans l’organisme. Mais on ne saurait passer sous silence l’apport d’une bonne complémentation alimentaire. Très peu d’aliments possèdent des propriétés immunostimulantes. Pour la plupart les produits alimentaires d’origine animale induisent une immunodépression.
     
    Si certaines plantes présentent des propriétés immunostimulantes, comme l’échinacée ou le lapacho, elles entrent dans la composition de médicaments, et aucune n’est utilisée en tant qu’aliment. Les champignons sont consommés en Chine et au Japon depuis des millénaires à la fois comme nourriture et comme médicaments.
     
    Des champignons, comme le Shiitaké ( Lentinus edodes) , le Maitaké ( Grifola frondosa) , le Reishi ( Ganoderma lucidum ) ,ou l’ABM ( Agaricus blazei Murr.), sont des aliments dits immunostimulants. Ils nous aident à nous adapter aux stress psychologiques et environnementaux, à renforcer notre système immunitaire à combattre les attaques de germes et à mieux résister aux épidémies pendant la mauvaise saison. Une prise régulière de ces champignons sous forme de poudre ou de gélules permet de stimuler les réponses immunitaires de l’organisme tout en augmentant sa résistance aux maladies, et dans certains cas de les faire régresser.

     

    Que sont les bêta glucanes ? quel est leur mode d’action ?
     
    De récentes études attribuent leurs effets bénéfiques sur notre santé à la présence de nombreux polysaccharides ( bêta glucane etc.) dans leurs parois cellulaires. Ces polysaccharides sont stables à la chaleur, solubles dans l’eau chaude et ne présentent aucune toxicité étant composés de glucose, lactose, protéine etc. Les bêta glucanes sont des substances naturelles qui se trouvent aussi dans certaines plantes. Les bêta glucanes de champignons n’attaquent pas directement les cellules cancéreuses, mais produisent leurs effets anti-tumeur en activant les réponses immunitaires de l’hôte, en particulier en augmentant l’activité des macrophages. Les macrophages sont des globules blancs qui « mangent », phagocytent et détruisent les pathogènes comme les bactéries, les levures et les cellules contaminées par des virus. On les trouve en grand nombre dans les muqueuses, spécialement dans les systèmes digestif, urinaire et respiratoire. Ils jouent aussi un rôle important dans le système endothélial réticulaire qui regroupent de nombreuses cellules immunitaires comme dans le foie, la rate et les tissus lymphoïdes. C’est pourquoi les macrophages et autres phagocytes peuvent être considérées comme les boucliers du corps humain.
     
    On a appris récemment que les macrophages stimulés par les bêta glucanes du Shiitaké et du Maïtaké, sécrètent un facteur nécrosant anti-tumeur ou TNF. Le TNF, reconnu comme étant la cytosine primaire produite par les macrophages activés, est une molécule importante pour la défense de l’organisme. Une autre découverte intéressante porte sur l’action des bêta glucanes sur les macrophages, action qui provoque la production d’oxyde nitrique (NO, ou nitric oxide). L’oxyde nitrique est un gaz à radicaux libres qui joue un rôle important dans diverses fonctions, comme la réponse immunitaire, la vasodilatation, la neurotransmission ou l’inhibition de l’agrégation des plaquettes. Les utilisations cliniques des bêta glucanes. L’utilisation des champignons dans la lutte contre les cancers s’est répandue en Chine, en Corée, au Japon, en Russie, USA et Canada.
     
    Ces champignons qui possèdent des propriétés anti-tumeurs appartiennent aux Polyporacées, aux Mucronoporacées et à d’autres familles. Au Japon, trois bêta glucanes anti-tumeurs sont déjà mis sur le marché depuis une vingtaine d’années :
     
    Le Lentinane, extrait du champignon Shiitaké pour traiter le cancer de l’estomac ; Le PSK ou Krestine, extrait du Coriolus versicolor pour traiter les cancers du tube digestif, du poumon, et du sein ; Le SPG ou Schizophyllan, extrait du Schizophyllum commune pour traiter le cancer de l’utérus.
     
    Aux USA, la fraction D du Maïtaké ( Grifola frondosa ) a récemment obtenu un IND ( Investigational New Drug Application) du FDA pour conduire une étude pilote de phase II afin de vérifier ses effets sur des patients atteints de cancers avancés du sein et de la prostate. Au Japon la fraction D du Maïtaké est utilisée en traitement complémentaire à la chimiothérapie pour en soulager les effets secondaires et renforcer la réponse immunitaire. Les résultats sont évalués sur la base de la prolongation de la vie, la régression des tumeurs ou des lésions, augmentation des réponses immunitaires et sur les effets secondaires. Une autre application importante s’adresse aux patients atteints d’hépatite B chronique et aux séropositifs atteints d’hépatite B.
     
    Quarante patients qui ont reçu par voie orale 6 grammes par jour de LEM extrait du mycélium de Shiitaké pendant 4 mois, 25% ont passé de HbeAg-positif à anti-Hbe-positif ; 36% pour les patients de l’hépatite chronique. 43% sont devenus séronégatifs pour HbeAg. L’examen du foie a montré une amélioration même chez les patients restés séropositifs. Les bêta glucanes montrent également une certaine efficacité dans le traitement des maladies infectieuses ( virus et bactéries). Conclusion Dans la lutte contre les maladies graves, les bêta glucanes de champignons ont une rôle important à jouer non seulement pharmaceutique mais aussi sous forme d’aliment-santé (complément alimentaire). Ils couvrent un large éventail de fonctions et ne présentent aucune toxicité même à très haute dose.

    Le Champignon Hericium ( Hericium erinaceus )

    Bon comestible jeune et très rare dans la nature, il pousse sur les chênes, les hêtres et les érables. Consommé depuis des centaines d’années dans la cuisine en Chine et au Japon, ainsi que dans la phytothérapie chinoise, le  » Pom Pom Blanc  » séché est absorbé sous forme d’extrait par infusion dans de l’eau chaude. Depuis 1991, il fait l’objet de recherches intensives portant sur ses caractéristiques physiologiques, sa composition chimique et ses modes de culture. Il fut d’abord employé dans le traitement de l’hépatite B et pour ses effets hépatoprotecteurs. Parmi ses composants étudiés, une nouvel acide gras montre une action très vive contre les cellules Hela, et des dérivés phénoliques, appelés erinacines E,F et G, qui déclenchent la synthèse du N.G.F., Neuronal Growth Factor, facteur de croissance essentiel des cellules nerveuses et rétiniennes. Il intervient également sur les cellules immunitaires et la synthèse des hormones stéroïdiennes.
     
    Des quinze polysaccharides isolées, cinq présentent une activité anti-cancer contre le Sarcome 180 des souris. Il est prouvé que ses composants sont efficaces dans le traitement des ulcères, des inflammations et les tumeurs du tube digestif. Le N.G.F. apparaît de plus en plus comme le facteur de régénérescence des neurones, et en particulier des neurones de la base du cerveau. L’hericium accroît considérablement le taux de N.G.F. qui améliore la mémoire, première faculté déficiente dans la maladie d’Alzheimer. Le N.G.F. retarde la dégénérescence rétinienne, principale cause de cécité dans les pays industrialisés et qui frappe près de 25% des personnes de plus de 80 ans.

     

    Le Champignon Maïtaké ( Grifola frondosa )

    Contrairement au Shiitaké ( Lentinus edodes ) qu’on rencontre exclusivement dans les forêts asiatiques, le Maïtaké ( Grifola frondosa ) est un champignon de nos forêts. Connu sous le nom de  » Poule des bois  » ou  » Polypore en touffe « , cet excellent comestible assez rare pousse au pied des chênes et des charmes. Au Japon où il se développe naturellement dans le nord-est, le Maïtaké est surnommé  » le roi des champignons « . Dans la phytothérapie japonaise traditionnelle, il est utilisé depuis des siècles pour préserver sa santé, se maintenir en forme et accroître sa longévité. Les herboristes autrefois échangeaient ce champignon pour son poids d’argent-métal.

    Le Maïtaké est extrêmement sensible aux variations climatiques ce qui en a très longtemps empêché la culture commerciale. Les études et les recherches montrent que le Maïtaké possède les vertus thérapeutiques les plus prometteuses contre la fatigue, l’hypertension, l’obésité, le diabète, l’excès de cholestérol et les cancers. Le Maïtaké a une très forte teneur en un composé polysaccharidique spécifique appelé bêta 1-6 glucane, que les chercheurs considèrent comme l’un des plus puissants immuno-stimulants. Autre propriété intéressante, il peut absorbé par voie orale en gardant toute son efficacité. Les recherches ont démontré que le bêta 1,6 glucane du Maïtaké active différentes cellules du système immunitaire : lymphocytes T ,macrophages et cellules tueuses ces dernières attaquant directement les cellules cancéreuses qui forment la tumeur.
     
    La fraction D du Maïtaké est particulièrement riche en bêta 1-6 glucane ; cette fraction est extraite au moyen d’eau chaude. Au cours de tests sur des animaux, la fraction D a protégé 90% des sujets d’un carcinogène puissant (100% des sujets non traités ont développé un cancer du foie). Des essais sur l’homme réalisés au Japon, ont provoqué la régression de tumeurs et d’importantes améliorations symptomatiques dans plusieurs formes de cancer ; les meilleurs résultats sont obtenus sur les cancers du sein et de la prostate.
     
    De fait la fraction D a récemment obtenu, au USA, un IND (Investigational New Drug Application ) du FDA pour conduire une étude pilote de phase II afin de vérifier ses effets sur des patients atteints de cancers avancés du sein et de la prostate. Au Japon, le bêta 1,6 glucane du Maitaké est utilisé pour des traitements complémentaires pour soulager les malaises consécutifs à la chimiothérapie. Aucune intoxication n’a jamais été rapportée.

     

    Effets immunostimulants

    Les polysaccharides ( ou bêta 1,3 et 1,6 glucane ) des champignons n’attaquent pas directement les cellules cancéreuses, mais produisent leurs effets anti-tumeur en activant les réponses immunitaires de l’hôte, en particulier en augmentant l’activité des macrophages. Les macrophages sont les globules blancs qui  » mangent  » et détruisent les pathogènes comme les bactéries, les levures et les cellules contaminées par des virus. On les trouve en grand nombre dans les muqueuses, spécialement dans les systèmes digestif, urinaire et respiratoire. Ils jouent aussi un rôle important dans le système endothélial réticulaire, système de cellules immunitaires groupées dans le foie, la rate et les tissus lymphoïdes. C’est pourquoi les macrophages et les autres phagocytes peuvent être considérés comme les boucliers protecteurs du corps humain.
     
    L’activation du système immunitaire aide l’organisme à se protéger contre la grippe, le rhume et toutes sortes d’infections. Il est bien démontré actuellement que les polysaccharides de nombreux champignons comme le Shiitaké ( Lentinus edodes ), le Maitaké ( Grifola frondosa ), l’Enokitaké ( Flammulina velutipes ), le Reishi ( Ganoderma lucidum ) etc. ont une réelle capacité à stimuler le système immunitaire.

     

    Le Champignon Reishi (Ganoderma lucidum )

    Le champignon Reishi ( Ganoderma lucidum ) est à rapprocher du Shiitaké ( Lentinus edodes ). De goût amer il fut utilisé à l’origine en tisane, en comprimés ou capsules. Il contient des vitamines B incluant l’acide pantothénique essentiel pour les nerfs et les glandes surrénales ainsi que les vitamines C, D, du calcium, du fer et du phosphore. Plusieurs polysaccharides du Reishi ont exercé chez l’animal une activité anti-tumeur et immunostimulante. Par exemple le bêta-D-glucan, un composant du Reishi, agit contre Sarcome 180 des souris. Un autre polysaccharide du Reishi s’est révélé capable de stimuler les cellules macrophages ( globules blancs) et de produire le facteur nécrosant de la tumeur, ainsi que un certain nombre d’interleukines. Les premières études montrent que les polysaccharides du Reishi peuvent être efficace pour les personnes séropositives. Comme le Maitaké et le Shiitaké, le Reishi peut aider à prévenir l’évolution du HIV vers le sida en renforçant les cellules T de l’organisme, selon l’Institut National du Cancer du Japon. De plus il est prouvé que le Reishi peut être bénéfique pour le cur. Une étude indique que les extraits de Reishi réduisent le taux de cholestérol et abaissent la tension artérielle. En complément alimentaire, le Reishi est réputé efficace chez les patients atteints de maladies cardiaques présentant des symptômes tel que palpitations, douleurs et œdèmes. Un autre groupe de constituants actifs du Reishi, appelés triterpénoïdes ou acide ganodérique, a une structure semblable aux hormones stéroïdes. Ces constituants ont présenté des effets anti-allergique quoique le mécanisme de ces effets demeure inconnu.

     

    Le Champignon Panicaut (Pleurotus eryngii )

    Le Pleurote du Panicaut ( Pleurotus eryngii ),appelé aussi  » argouane « , est l’un des plus savoureux champignons sauvages, mais aussi le plus rare des pleurotes ; il est lié à une plante ombellifère, le chardon Panicaut ( Eryngium campestre et E. maritimum ), qui n’existe que dans les vieilles prairies non traitées, surtout sur terrains calcaires. C’est un habitat en voie de disparition qu’on rencontre essentiellement dans les régions du centre et de l’ouest de la France. Cet excellent champignon par sa richesse en fibres, en stérols végétaux, en protéines, oligo-éléments et sa faible valeur calorique, accompagne les régimes de prévention des maladies cardio-vasculaires. Il est capable de synthétiser la  » mévinoline  » naturelle, le puissant inhibiteur du HMG-CoA réductase dans la bio-synthèse de cholestérol. En deux mois, un apport de 4 g du pleurote en poudre, ramène au dessous de 40% le taux de cholestérols LDL dans le sang, soit un résultat rivalisant avec les meilleurs médicaments disponibles. Les polysaccharides extraits du Pleurote se sont révélés propres à renforcer l’activité du système immunitaire.

    Références :

    Maïtaké

    1. Adachi K. et al. 1988. Blood pressure-lowering activity present in the fruit body of Grifola frondosa ( Maitaké). Chem Pharm Bull. 36, 1000-1006 2. Benedict R.C. and Brady L.R. 1972.Antimicrobial activity of mushroom metabolites. J.Pharm Sci, 61, 180-182 3. Kabir Y.M. and Kimura S. 1989. Effect of Shiitaké ( Lentinus edodes) and Maitaké ( Grifola frondosa) mushrooms on blood pressure and plasma lipids of spontaneously hypertensive rats J.Nutr.Sci.Vitaminol, 33, 341-346 4. Kubo K. and Namba H. 1996. Anti-diabetic mechanism of Maitaké ( Grifola frondosa ). In Mushroom biology and mushroom products, Royse, Pennsylvania State University Press. 215-221 5. Kubo K. et al 1994. Anti-diabetic activity present in the fruit body of Grifola frondosa ( Maitaké ). Biol Pharmacol Bull, 17, 1106-1110 6. Mizuno T. 1986. Fractionation and characterization of anti-tumor polysaccchrides from Maitaké, Grifola frondosa. Agr Biol Chem. 50, 1679-1688 7. Mizuno T. 1997. Antitumor mushrooms-Ganoderma lucidum, Grifola frondosa, Lentinus edodes and Agaricus blazei. Gendai-shorin, Tokyo. 188p 8. Yagishita K. et al. 1977. Effects of Grifola frondosa, Coriolus versicolor and Lentinus edodes on cholesterol metabolism in rats. 1. Nibon Dangaku No-Juigakubo Gakujutsu Kenkyu Hokoku, 34, 1-13 9. Yagishita K. et al. 1978. The effect of Grifola frondosa ( Maitaké ), Coriolus versicolor ( Kawarataké ) and lentinus edodes ( Shiitaké ) on cholesterol metabolism in rats. Part 2. Bull Coll Agric Vet Med (Nibon Univ.), 35, 28-40

    Hericium

    1. Ginns J. 1985. Hericium in North America: cultural characteristics and mating behavior. Can .J. Bio., 63, 1551-1563 2. Kawagishi H. et al. 1989. A novel fatty acid from the mushroom Hericium erinaceum. Agr. Biol. Chem. 54 ( 5 ), 1329-1331 3. Kawagishi et al. 1996. Erinacines E, F, and G, stimulation of nerve growth factor ( NGF) synthesis from the mycelia of Hericium erinaceum. Tetrahedron Lett. 37 (41), 7399-7402 4. Mizuno T. 1995. Yamabushitaké, Hericium erinaceum : bioactive substances and medicinal utilization. Food Rev. Intern, 11 (1), 162-173 5. Mizuno T. et al. 1992. Antitumor active polysaccharides isolated from the fruiting body of Hericium erinaceum, an edible and medicinal mushroom called yamabushitaké or houtou. Biosci. Biotech., 52(2),347-348 6. Mizuno T. 1999. Bioactive substances in the Hericium erinaceum (Bull.Fr) Pers. ( Yamabushitaké) and its medical utilisation. Inter. J. Medicinal Mushroom. Vol (1) N2 7. Okamoto K., et al. 1993. Antimicrobioal chlorinated oricinol derivates from mycelia of Hericium erinaceum. Phytochemistry, 34(5),1445-1446

    Reishi

    1.He L., Dai et al. 1994. Anti-carcinogenic activity of the extrct from cultured fruiting body of G.lucidum. Chin. J. Food Hyg., 6(3), 1-2 2. He L. et al.1994. Anti-mutagenic of cultured fruiting body of G. lucidum. Chin. J. Food Hyg. 6(2), 1-4 3.Lei L. S. et al. 1992. Effect of Ganoderma lucidum polysaccharides on T-cell subpopulations and production of interleukin-2 in mixed lymphocyte response. Acta Pharmacol Sin., 27, 331-335 4. Mizuno T. 1997. « Antitumor mushrooms » -Ganoderma lucidum, Grifola frondosa, lentinus edodes, and Agaricus blazei. Gendi-shorin, Toyko. 188 p

    Pleurote du Panicaut

    1.Bajai Z. et al. 1977 . Role of oyster mushroom (Pleurotus florida) as hypercholesterolemic-antiatherogenic agent . J. Exper Biol, 35 ( 10 ), 1070-1075 2.Bano Z. et al. 1988. Pleurotus mushrooms. Part II. Chemical composition, nutritional value, postharvest physiology, preservation and role as human food. Crit Rev, Food Sci Nutr. 27( 2 ) 87-158 3.Bobek P. et al. 1991. Cholesterol lowering effet of oyster mushroom Pleurotus ostreatus in hereditary hypercholesterolemic rats. Ann Nutr Metab. 35 (4), 191-195 4.Bobek P. et al. 1991. Effect of oyster fungus Pleurotus ostreatus on serum and liver lipids of Syrian hamsters with a chronic alcohol intake. Physiol Res. 40(3),327-332 5.Gunde-Cimerman N. et al. 1995. Pleurotus fruiting bodies contain the inhibitor of HMG CoA reductase-lovastatin. Exper Mycol, 19(1), 1-6 6.Gunde-Cimerman N.et al. 1993. Screening fungi for the production of an inhibitor of HMG CoA reductase: production of mevinolin by the fungi of the genus Pleurotus. FEMS Microbiol Lett, 111 (2-3), 203-206 7.Khanna et al. 1993. Role of mushroom Pleurotus florida as hypercholesterolemic agent/hypolipemic agent. Ind. J .Exper Bio, 31(6), 567-568

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 26 février 2013 @ 10:39

  • ”

    Saviez-vous que

    Le Mycélium de Ganoderma :

    Est une substance extraite des pieds (racines) et jeunes Champignons (18 jours). Cette substance permet de satisfaire les besoins nutritionnels du cerveau, ainsi que stimuler, améliorer et équilibrer l’activité du cerveau et des neurones. Elle a également la fonction de développer l’intelligence et la concentration. C’est un puissant élément idéal et recommandé pour combattre ou anticiper toute forme de dégénérescence cognitive. Puissant régénérateur cellulaire, il est aussi très efficace pour les jeunes et moins jeunes en remplacement d’autres calmants chimiques (TDaH, hyperactivité, déficits d’attention) ainsi que pour les étudiants afin d’augmenter la concentration et la stimulation du cerveau lors d’examens et hautes études, lecture et centrage ?

    Le mycélium d’Organo Gold… Un soutien au mieux-être, au quotidien :-)

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 10 mai 2014 @ 20:48

  • ”

    Le Reishi : Dénommé Ling Zhi en médecine traditionnelle chinoise, le reishi (Ganoderma Lucidum) est un champignon ligneux réputé depuis des millénaires pour ralentir les processus de vieillissement, d’où son surnom de « champignon de l’immortalité » ou « champignon de longue vie ». utilisé par les moines taoïstes pour favoriser le calme intérieur et les pratiques de méditation, c’est sans aucun doute le plus estimé des toniques supérieurs.

    De nombreuses études scientifiques ont permis d’identifier une multitude de composés comme les polysaccharides (Ganodéranes, bêtaglucanes) et les triterpènes (acides ganodérique et ganodérénique), responsables en grande partie des propriétés antioxidantes, anti-inflamatoires et immunomodulantes.

    Le Reishi est préconisé de nos jours pour renforcer la résistance immunitaire, en particulier des patients sous chimiothérapie. Il constitue un remède anti-âge remarquable car il peut augmenter la régénération osseuse, calmer les douleurs articulaires, réduire le taux de cholestérol, améliorer le fonctionnement des corticosurrénales, réguler la glycémie, diminuer la tension artérielle et augmenter l’énergie en améliorant la respiration cellulaire au niveau des mitochondries. Sources : Biocontact N°246 p : 60.



    Laisser un Commentaire





    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *