lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com, un espace POSITIF sur le web qui peut vous aider à Changer Votre Vie :-)

Le Futur est Ici : Misscafesante

Entries Comments



La Vie

15 août, 2014 (19:37) | Abondance :-) | By: lespacearcenciel

Fleur de Vie

La Vie :-)

La-vie-soleil-Cellule

« La vraie bataille de la Vie est une bataille d’idées. Elle est entreprise par une minorité par rapport à la majorité. D’un côté, il y a la pensée constructive et créatrice ; de l’autre côté, la pensée destructrice et négative. La pensée créatrice est dominée par un idéal ; la pensée passive est dominée par les apparences. Des deux côtés, on voit des hommes de science, des hommes de lettres et des hommes d’affaires.

Du côté créateur figurent les hommes qui passent leur temps dans des laboratoires, sur des microscopes et des télescopes, côte à côte avec ceux qui dominent le monde commercial, politique, et scientifique. Du côté négatif, il y a les hommes qui passent leur temps à étudier la loi et les précédents ; les hommes qui confondent théologie et religion ; les hommes d’État qui confondent force et droit, et les millions de personnes qui semblent préférer les précédents au progrès, qui regardent éternellement en arrière plutôt qu’en avant, qui ne voient que le monde extérieur sans rien savoir du monde intérieur.

En dernière analyse, seules existent ces deux classes. Tous les hommes devront prendre place d’un côté ou de l’autre. Ils devront aller en avant ou en arrière. Il n’y a pas de position d’arrêt neutre dans un monde où tout est en mouvement. C’est cette tentative d’arrêt qui sanctionne et renforce les codes arbitraires et inégaux de la loi.

Que nous soyons dans une période de transition est clairement démontré par l’agitation partout présente. Les doléances de l’humanité ressemblent à une salve d’artillerie tombant du ciel, qui débute par de faibles notes menaçantes, puis augmente jusqu’à ce que le bruit soit renvoyé de nuage en nuages et que des éclairs fendent ciel et terre.

Les sentinelles qui patrouillent sur les avant-postes les plus avancés du monde industriel, politique et religieux s’appellent anxieusement les unes les autres. Que dis-tu de la nuit ? Le danger de l’insécurité de la position qu’elles occupent et tentent de conserver deviennent à chaque heure plus manifestes. L’aube d’une ère nouvelle dicte nécessairement que l’ordre des choses en place ne peut plus exister.

Le problème qui oppose l’ancien régime au nouveau – le nœud du problème social – est une question de conviction sur la nature de l’Univers dans l’esprit des gens. Lorsqu’ils se rendront compte que la force transcendante de l’esprit du cosmos réside dans chaque individu, il sera possible de formuler des lois qui aborderont les libertés et les droits de la majorité plutôt que les privilèges de la minorité.

Aussi longtemps que les gens considèreront le pouvoir cosmique comme un pouvoir surhumain et étranger à l’humanité, il sera relativement facile à une classe supposée privilégiée de régner par droit divin malgré la protestation sociale. Le véritable intérêt de la démocratie est donc d’exalter, d’émanciper et de reconnaître la divinité de l’esprit humain. Reconnaître que tout pouvoir vient de l’intérieur. Qu’aucun être humain n’a plus de pouvoir qu’un autre être humain, si ce n’est celui susceptible de lui être volontairement délégué. L’ancien régime voulait nous faire croire que la loi était supérieure aux législateurs. C’est là que réside le fond du crime social de toute forme de privilège et d’inégalité personnelle : l’institutionnalisation de la doctrine fataliste du choix divin.

L‘esprit divin est l’Esprit Universel. Il ne fait aucune exception. Il n’a pas de favori. Il n’agit pas par simple caprice ou sous l’effet de la colère, de la jalousie ou du courroux. Il ne peut pas non plus être flatté, cajolé ou ému par la sympathie ou toute demande de fournir à l’homme un besoin qu’il pense nécessaire pour son bonheur, voire pour son existence. L’Esprit divin ne fait aucune exception pour favoriser un individu. Mais lorsque l’individu comprend et réalise son unité avec le principe universel, il donnera l’impression d’être favorisé parce qu’il aura trouvé la source de toute santé, de toute richesse et de tout pouvoir. » Haanel

Le Pouvoir de l’intentionWayne Dyer :-)

Je SUIS l’origine (Le Chemin), la Vérité et la Vie.
Question : Qui est le je Suis ?
Un début de Piste

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Fleur de Vie

Pizza-Avignon-Avignon-Pizza

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 2 septembre 2014 @ 19:30

  • ”

    Une jeune femme visite sa mère et lui parle de la crise. Elle manque d’argent, voit tout aller mal et panique. Elle ne sait pas comment elle va s’en sortir et elle envisage d’abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l’impression que lorsqu’un problème est résolu, un nouveau se présente. Sa mère l’amène à la cuisine. Elle remplit 3 casseroles d’eau et les place le feu. L’eau se met à bouillir rapidement. Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes. Elle met des œufs dans la deuxième casserole, et dans la troisième, elle met des grains de café moulu. Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot. Au bout de 20 minutes, elle éteint le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol.

    Elle sort les œufs et les met dans un bol. Finalement, elle vide le café dans un bol. Se tournant vers sa fille, elle demande : « Dis-moi ce que tu vois? » « Des carottes, des œufs et du café », répond la fille. Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes. La fille se rapproche et note que les carottes sont molles. La mère lui demande ensuite de prendre un œuf et de briser la coquille, ce que fait la fille. Cette dernière observe alors que l’œuf est dur. Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. La fille sourit en goûtant à l’arôme riche du café. La fille lui demande ensuite : « Qu’est-ce que tu veux me faire comprendre, maman ? »

    Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l’eau bouillante. Chacun a réagi différemment. Les carottes sont arrivées fortes et dures. Cependant, après avoir été soumises à l’eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles. Les œufs étaient fragiles. Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l’eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l’intérieur. Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux. Après avoir été soumis à l’eau bouillante, ils ont changé l’eau.. « Lequel es-tu ? », demande la mère à sa fille. « Quand l’adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu ? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ? »

    Posez-vous vous-même la question : Lequel suis-je ? Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l’adversité ? Suis-je un œuf qui débute avec un cœur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe ? Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenu plus dur et fermé ? Est-ce que ma coquille semble la même, mais du côté intérieur, suis-je amer et dur avec un esprit rigide et un cœur de pierre ? Ou suis-je un grain de café ? Le grain, en fait, change l’eau chaude, la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l’eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si vous êtes comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, vous devenez meilleur et vous changez la situation autour de vous. Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que vous vous élevez à un autre niveau ? Comment gérez-vous l’adversité ? Êtes-vous une carotte, un œuf ou un grain de café ?

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 3 septembre 2014 @ 0:48

  • ”

    Le sage ne critique pas, il observe
    Le sage ne conseille pas, il donne l’exemple
    Le sage est sans désirs, il se suffit à lui-même
    Le sage ne se plaint pas, il remercie pour ce qu’il a
    Le sage n’est pas jaloux, il se réjouit pour son voisin
    Le sage n’est pas inquiet, il accepte ce qu’il ne peut changer
    Le sage ne soucie pas des résultats, il fait ce qu’il estime être juste
    Le sage ne regrette, ni n’espère, il ne vit que dans l’instant présent
    Le sage ne recherche ni gloire, ni succès, il demeure serein dans l’ombre.

    «Vous y croyez ? Alors foncez …. Battez vous pour vos rêves, vos passions, vos projets. On peux freiner un peu, mais faut pas s’arrêter. Juste une pause et on redémarre, jamais abandonner, garder confiance en soi, rien lâcher. C’est la clé du succès. On a tous en nous des capacité à exploiter, le tout est de trouver sa voie. Ne pas avoir peur des changements. Qui ne tente rien n’a rien, qui ne se risque pas reste à l’état chrysalide. Et on est tous fait pour voler jusqu’à atteindre notre but. Alors on déploie ses ailes, et on y va …… jusqu’au bout de nos rêves…..»

    «Les circonstances extérieures et tout ce qui peut se passer dans votre vie sont comme la surface du lac. Parfois calme, parfois ventée et agitée, selon les cycles et les saisons. En profondeur, cependant, l’eau du lac reste impassible. Vous êtes le lac tout entier et non seulement la surface. Vous demeurez en contact avec votre propre profondeur, qui est absolument paisible en tout temps.» Eckhart Tolle



    Laisser un Commentaire





    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *