lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com, un espace POSITIF sur le web qui peut vous aider à Changer Votre Vie :-)

Le Futur est Ici : Misscafesante

Entries Comments



Les Vraies Raisons de la Guerre contre Kadhafi

19 août, 2011 (15:41) | Politique | By: lespacearcenciel

Fleur de Vie

Les Vraies Raisons de la Guerre contre Kadhafi !
**** A lire en Urgence ****

Les vraies raisons de la guerre en Lybie pourraient se trouver dans la lutte pour contrôler le développement de l’Afrique, une raison obscure du système de gestion internationale. L’Afrique entière reste un vaste marché de consommateurs non négligeables. Tels que fonctionnent la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire Internationale, l’Organisation Mondiale du Commerce, seuls les pays les plus puissants économiquement et militairement continueront de règlementer, selon leurs normes, le développement international. Les dirigeants qui ne rentrent pas dans la ligne sont toujours combattus. C’est le cas de Kadhafi. Hélas, le guide libyen n’est pas exempt lui-même de reproche.

Son caractère dictatorial a probablement précipité sa chute. Dans cette période de transition vers le nouvel ordre mondial en cours, tous les dictateurs seront boutés dehors de leurs scènes de domination même si cela mettra du temps pour certains. C’est irréversible pour la survie de la planète. Je propose de revenir sur les raisons objectives de la guerre contre lui avec quelques chroniques.

Premièrement rappelons que c’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes. C’est le premier satellite africain RASCOM 1 : Assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance. Pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX.


L’histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois et ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ?

Mais l’équation la plus difficile à résoudre était : comment les africains en général pouvaient-ils s’affranchir de l’exploitation des plus puissants économiquement en sollicitant l’aide de ces derniers pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale, le FMI, les USA, l’Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant 14 ans. C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions et c’est ainsi que l’Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire.

Ce geste a encouragé la Chine et la Russie à se mettre dans la danse, en cédant leur technologie. Ils ont permis le lancement de nouveaux satellites, Sud-Africain, Nigérian, Angolais, Algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. De ces deux pays il faut y voir le réal politique de positionnement. La Chine aujourd’hui en profite de par son partenariat poussé avec toute l’Afrique. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie. Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût 10 fois inférieur, un vrai défi.

Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions a pu changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l’Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dominer l’Afrique.

Lire la suite


Jean François MANSILLA

Consultant – Formateur en Développement Global

Chroniqueur quotidien Sur radio Tokpa 104.30 FM, à Cotonou – Bénin.

Un trés grand merci à Jean-François, pour avoir fait suivre;-)

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Fleur de Vie

Pizza-Avignon-Avignon-Pizza

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire

  • Comment de Gérard-Antoine

    Posté le 21 août 2011 @ 19:06

  • ”

    Cet article vient totalement me conforter dans l’analyse que j’ai produite par ailleurs sur l’Afrique : en effet, qu’on le veuille ou non, désormais la Chine est là. Cela a commencé petitement par des actions et des aides sociales, sanitaires ou de petits commerces et a pris de plus en plus de l’ampleur au point de passer au stade industriel et de Pays à Pays. Il semblerait que les anciens colonisateurs n’aient rien vu venir ou n’ai rien voulu voir venir. Cela fait bien rire tout un continent quand la France a encore des tentations de « Françafrique » pour la communication alors qu’elle est hors-jeu (hormis quelques implantations comme des ports ou des industries). Car en plus, la Chine dispose de la finance suffisante pour s’implanter partout. Alors on va encore résister quelques temps pour le pétrole ou les matières premières, mais nous ne sommes (les anciens pays colonisateurs) plus les patrons. Les U.S.A ont fait quelques tentatives mais paraissent quelque peu submergés. Je me pose même des questions quant à la famine actuelle puisque des journalistes (France-info) revenant de là-bas témoignent que les stocks existent mais qu’il n’y a pas d’argent ni de structure de répartition !



    Laisser un Commentaire





    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *