lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



Féria d’Arles – Corrida

19 mars, 2008 (02:24) | Plus... | By: lespacearcenciel

Dans l’arène, le frère de lumière Vainc le tyran
Aperçus sur la symbolisme de la féria
Par Pascal Treffainguy

les-andalouses-bodega2.jpg

Affiche Bodega « Les Andalouses » Arles

Comme l’homme Jésus doit mourir au bout du chemin de Pâques qui le mène à la croix, pour que le peuple juif retrouve le divin dans une nouvelle Jérusalem, ou se perde sur les routes de la diaspora et de l’holocauste aux dieux païens, le taureau, bestial, désir surgi de nos terres intérieures, doit franchir l’extrémité du corridor et mourir sous la dague, cachée sous la mulette, de l’homme de lumière.

Nul veau d’or dans ce rite ressuscité de l’ère du Taureau (de -4.000 à -2.000 avant notre ère), dans cette marche de la grande année de 16.000 ans, dans laquelle s’élance l’humanité pour vivre la spirale de sa destinée. N’y retrouve t-on pas le récit des victimes de NDE, de mort imminente ? Ces témoignages de retour de l’au-delà dont les auteurs, bouleversés, racontent les expériences de tunnel et de lumière à son extrémité qu’ils ont vécues. De cette catharsis, tous affirment être renés, d’une renaissance prophétisée par le Grand Prêtre du Temple à propos de Jésus : « Ne faut-il pas qu’un meurt pour que tous vivent ? ». Et c’est ce qu’offre la féria, mourir à l’hiver, aux ténèbres, à l’ancien, aux doutes pour que renaisse dans la foi la lumière des beaux jours et l’espérance des récoltes à venir.

Avant l’agneau sacrificiel de l’ère du Bélier, et son oncle le « bouc émissaire » envoyé dans le désert chargé des transgressions de la collectivité, avant la souffrance du Christ en croix, qui offre son corps et son sang pour racheter les violations de l’ère du Poisson, se tient le taureau de nos arènes. Et, surgi de nos mémoires ancestrales, le taureau ouvre le passage, « pessah » en hébreu, le passage du peuple vers sa Terre promise : fuite de l’Egypte pour fonder la nouvelle Jérusalem, fuite de Jérusalem pour Rome puis le St Empire Romain germanique et ses successeurs. Après le passage expiatoire, la lumière donc… et c’est ce que notre féria d’Arles offre au peuple héritier de la Rome. Provence, tu fus Province de Rome. Arles, tu demeures les Champs Elysés des vétérans de l’Empire et le tombeau des premiers Chrétiens ! Tes enfants sont fidèles aux promesses de leur sang. Des Baux, notre capitale ; de la Provence, notre royaume ; de nos arènes, le lieu de notre renaissance !

Ramenée en nos mûrs par les traditionalistes du début du siècle dernier, comme Léon Daudet, qui prophétisaient « le stupide XXe siècle », ce siècle où le grand capital a bu le sang des peuples jusqu’à la lie et dont les profits boursiers rendent son ivresse insupportable aux peuples spoliés, l’arène est le lieu où l’Arlésien juge, au grand jour, l’apostat et le matérialisme. Arène, tu es le temple de notre renaissance. C’est ici que ce verse l’eau du rite purificateur, comme fertilisateur. Nous pénétrons entre tes colonnes, les yeux bandés de la mulette, et l’épée de l’homme vainqueur s’enfonce en notre coeur pour y tuer l’égoïsme profane. Nous renaissons alors dans l’habit de lumière qui n’a jamais cessé d’être celui de notre dignité originelle. La voûte inversée de l’arène se transforme en arche, transportant la joie de la foule. D’elle, la clameur de chacun devenu « frère des étoiles », s’envole vers la voûte céleste et se diffuse dans le monde, pour en chasser nos soucis et nos émotions déréglées. La fin de l’été marquera l’étape ultime de ce rite grandiose, réglé sur la respiration du cosmos, où le sacrifice du temps se récolte alors en moissons. Le riz, comme une manne céleste, inondera notre grenier. Entre l’équerre, formée du bras portant la molette et l’épée, et le dessin du compas de l’arène, c’est tout ce dont il a besoin qui est rapporté à l’homme.

Nul besoin de médiateur, seule compte l’assemblée fraternelle. Libérée de l’illusion, la foule n’a nul besoin d’un faux César ou d’un « Tsar, qu’occis » nous laissons à la pantomime du carnaval et à sa mort dans le bûché marquant la fin de l’hiver. De lui ne vient ni nourriture, ni pouvoir. De lui ne vient qu’errance et vaines promesses. Les Arlésiens du siècle passé le savaient bien et le célèbre encore autour des urnes des Alyscamps. S’ils ont su prendre de la modernité tous les aspects de commodité, leur âme a gardé le souvenir des réalités spirituelles et ne s’est pas laissée acheter par l’or du diable. Cet or dont Faust découvre qu’il n’est que sable ; ce sable où la bête doit avouer sa défaite, genoux à terre, pour marquer le triomphe de la lumière.

Dans sa grande sagesse, le peuple du delta du Rhône, maniant les clefs du « monde de l’entre deux », terre et eau, fertile et hostile, a bien compris que le taureau ne doit pas mourir. Comme Seth, le désir renaît en nous et chaque année, comme le Petit Prince sur son astéroïde arrachant les baobabs ou Isis recollant les morceaux épars de son divin époux Osiris, nous vainquons dans la lumière la force sombre qui sommeille en nous, pour faire de notre conscience une parfaite unité. Pour faire du Ciel et de la Terre, la force forte de toutes les forces. Par cette victoire pascale, nous triomphons de nous-même, préservant le monde de l’immonde. Par notre clémence provençale, car jamais Taureau ne meurt en Arles, nous permettons au bien comme au mal de trouver les places respectives qui sont les leurs. C’est par cette sage capacité à laisser les contrastes du monde s’articuler, qu’en Arles, plus qu’ailleurs, la vérité triomphe toujours. Vincit Omnia Veritas.

**********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Argent Internet

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire (FERME)

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 19 mars 2008 @ 2:28

  • ”

    Le mot du Président

    Toujours fiers et libres …

    Cette année 2008 va voir la 44ème Féria se dérouler dans notre bonne ville d’Arles et dans ses arènes. J’espère que nos enfants et petits-enfants vivront la 88ème et les suivantes; cela voudra dire que nous aurons su défendre nos traditions comme nos parents l’ont fait dans les années 1922 à 1935.

    En ces temps de remise en cause, un comité de défense des libertés Méridionales fut créé et il diffusa une affiche qui commençait par ces mots : « Toujours fiers et libres ont vécu tes aïeux, Méridional souviens t’en, remplis tes devoirs, fais valoir tes droits et garde ta foi dans tes traditions. Tu dois les transmettre à tes fils … ».

    Il semble, qu’aujourd’hui nos traditions tauromachiques soient de nouveau en danger; c’est pourquoi nous devons nous mobiliser pour les défendre. Déjà les Aficionados Arlésiens et l’empresa des arènes d’Arles, organisent le 22 mars une journée de revendication, avec à 15 heures un rassemblement devant les arènes.

    Des badges, tee-shirt et bandanas portant le logo « ma PASSION, mon IDENTITE, ma LIBERTE », seront proposés; portez les fièrement pendant toute la Féria, vous prouverez ainsi votre attachement à ces traditions, à cette culture que certains veulent voir disparaitre.

    Bien sur, comme chaque année, je vous souhaite une très bonne Féria.
    Serge LOUIS, Président du Comité de la Féria

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 19 mars 2008 @ 2:38

  • ”

    La corrida et l’Enfant

    En vue d’obtenir l’interdiction des mineurs aux arènes, les anti taurins ont envoyé au président de la république l’avis à charge d’une cinquantaine de psychologues attachés à leur mouvance. Un avis dénué de toute crédibilité dans la mesure ou il n’est etayé par aucune étude sérieuse. Des avis contraires ont bien sur été produits par le monde taurin, lesquels émanent de psychiatres, pedopsychiatres et psychologues implantés dans les zones de traditions taurine, ce qui donne à leur expertise un tout autre poids. Tous, en effet, relèvent que jamais ils n’ont eu à connaitre un seul cas d’enfant traumatisé par le spectacle de l’arène. Au contraire, tous insistent sur le rôle formateur de celui-ci, à condition que la violence inhérente à tout combat lui soit expliquée. Ce qui est le cas puisque l’on sait que dans la grande majorité des cas les mineurs qui se rendent aux arènes le font accompagnés d’un parent, bénéficiant ainsi de la transmission d’une culture complexe.

    C’EST CE LIEN direct tissé entre les générations que les anti taurins veulent briser afin, disent-ils, de « tarir la source », et cette stratégie d’aculturation est relayée depuis l’automne dernier par une proposition de loi déposée par trois députés, laquelle vise à interdire l’accès des arènes aux mineurs de quinze ans. Tout au long de l’année qui débute cette question sera au centre du débat.

    ************

    LA REALITE EN MILIEU HOSPITALIER

    Evelyne LASSERRE, psychologue-clinicienne au service de pédopsychiatrie de l’hôpital d’Arles depuis plus de vingt ans. « Je n’ai jamais reçu un enfant traumatisé par une corrida. En revanche, j’en vois tous les jours qui souffrent de troubles liés à ce qu’on les laisse voir à la télévision ou dans les jeux vidéos ».

    Faut il accompagner son enfant aux arènes et dés quel âge « il n’y a pas d’âge ». Il faut laisser le choix aux parents car sinon, on va faire un pas de plus vers leur déresponsabilisation ce ne sont plus eux qui décident. Regardez quand on autorise des mineurs à subir un IVG sans avoir l’autorisation parentale : on dénie aux parents leurs devoirs. Croyez-moi, c’est beaucoup, beaucoup plus grave de laisser un gamin regarder ce qu’il veut à la télé dans sa chambre, que de l’emmener voir une corrida.

    Bientôt on va empêcher les enfants d’aller à la pêche, on va interdire la chasse parce que c’est la mort d’un animal . Que fait on de ces relations qui supposent de la part des parents, un engagement, une réflexion, un lien ? Il faut être sérieux : il y a des choses bien plus graves ».

    Propos recueillis par : Silvie Ariès pour le quotidien la Provence.

    ************

    L’EXPERTISE DE MARCEL RUFO

    Pédopsychiatre de renommée internationale, auteur prolifique et chroniqueur sur Europe1 ou il est à l’écoute des jeunes auditeurs en mal de vie ou d’envies, Marcel Rufo livre son expertise.

    « Vouloir interdire l’entrée aux arènes aux mineurs de seize ans est absurde. Il vaudrait mieux s’interroger sur les jeunes qui ont des chiens de combat parce qu’ils ont en eux une fragilité grave. Et cela prouve chez eux un trouble de l’estime de soi. Dans la corrida, on peut s’associer au torero, à son courage, à la maitrise de la peur, la force de la pensée sur le sauvage. Les enfants qui vont à une corrida y vont avec un grand-père, voir un spectacle culturel, et on leur transmet cette complicité. Il est recommandé que les enfants soient accompagnés de leurs parents. Mais c’est ce qui se fait. Au lieu de parler de suppression d’un spectacle, attachons-nous aux vrais problèmes des jeunes d’aujourd’hui.

    La corrida n’en fait pas partie, décidemment pas ».

    Propos recueillis par : Silvie Ariès pour le quotidien la Provence.

  • Comment de à vomir

    Posté le 19 mars 2008 @ 8:37

  • ”

    en parlant d’enfants… j’ai assisté à un début de corrida à Arles justement, il y a très longtemps… il m’a fallu quelques minutes pour comprendre de quel type de spectacle imonde il s’agissait, je suis aussitôt ressortie des arènes en hurlant contre tous ces gens assoiffés de sang, devant tant de cruauté et de lâcheté, un flic à mes trousses ! j’ai vomi dans un coin en pleurant et après toutes ces années je vois que l’homme continue à pérorer pour se donner le droit de torturer et tuer ! Sa soif de sang l’aveugle ! Les enfants indemnes, tu parles ? La compassion, bordel !

  • Comment de unanima

    Posté le 19 mars 2008 @ 7:39

  • ”

    Très beau texte, idéaliste à souhait que s’empressent de commenter les adeptes de la boucherie sanguinaire de la corrida. Triste spectacle où l’homme dit de lumière s’empresse de torturer un animal qui n’a aucune chance de se tirer sain et sauf de l’arène des plus bas penchants de l’homme ! Non la féria n’est pas la corrida, elle ne fait que cacher sous un nom festif le besoin sadique de l’homme d’asservir un animal et de le torturer avant de le tuer et par lâcheté de camoufler son geste sous des lois qu’il a su habilement détourner ! Non, la corrida n’est pas une tradition française et ne le sera jamais. Elle n’est qu’une immonde boucherie qui ne laisse aucun taureau sortir vivant de l’arène sinon paralysé et souffrant horriblement (contrairement à ce que disent les afficionados en mal de justification) et qui n’a qu’une chance de s’en tirer, celle d’être achevé. La corrida a pris à l’Espagne ce qu’elle avait de plus arriéré, le zoosadisme qu’elle exerce encore sans compter sur les chèvres qu’elle précipite dans ses fiestas le haut d’un clocher d’église, les galgos qu’elle pend dans cette atroce danse du piano qui dure des heures ou qu’elle prédécoupe et pelle comme s’ils n’étaient qu’un bout de chair à bouffer et j’en passe… Et encore, l’Espagne est en train de s’éveiller et de nous donner des leçons de conscience et d’humanité ! Quant aux enfants dans les arènes, vraiment malhonnête de venir faire croire qu’ils ne subissent pas les chocs de tant de violence alors que nombre de psys en ont clairement parlé et demandent à l’Etat d’interdire leur présence à ces scènes où les monstres humains accomplissent une pitoyable quête identitaire dans la torture et la mort de l’autre ! Mais l’histoire nous a prouvé que rien n’arrête l’homme. Auschwitz en est le pire exemple mais il y en a tant d’autres. Une chose est sûre, c’est qu’au fil des millénaires l’homme est devenu expert en manipulation, torture et boucherie en tous genres (pour rappel 18 millions de chevaux tués au cours de la 1ère guerre mondiale, alors à quelques taureaux près !) et artiste en manipulation !
    Vivement un référendum demandant aux Français s’ils sont d’accord ou non pour que leur argent soit engouffré dans le zoosadisme de la corrida de la muerta déguisée en féria plutôt que dans leur porte-monnaie en pouvoir d’achat pour survivre ! Car ce que l’on nous cache, c’est que c’est nous qui payons avec nos impôts tant de cruauté !

  • Comment de bibich

    Posté le 19 mars 2008 @ 8:12

  • ”

    😡 la corrida existe parce qu’elle rapporte de l’argent
    ce n’est que BOUCHERIE !
    une mise à mort sanguinaire et injuste !
    les espagnols considérent le taureau comme un animal supérieur et pourtant ils n’hésitent pas à le sacrifier lâchement sous les acclamations d’un public en pleine hystérie
    l’homme est le plus grand PREDATEUR que la terre est portée !
    il se comporte comme ceux qu’ils qualifient des animaux ! Alors que les animaux tuent pour vivre et non pas pour assister à un spectable sanguinaire !!!!

  • Comment de casanina

    Posté le 19 mars 2008 @ 10:30

  • ”

    J’ai écrit ce texte dans un moment de désespoir total, face à la triste condition animale et humaine de notre monde.

    « Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s’entretueront. Celui qui sème les graines du meurtre et la douleur ne peut pas récolter la joie ni l’amour » Pythagore (560- env. 480 av. JC), philosophe grec et mathématicien. »

    Tuons les arènes non les taureaux et les chevaux!

    Bonjour

    Je viens de parcourir le Net. Je suis sidérée par les propos de ceux qui pactisent avec la torture inouïe exercée sur les animaux, que ce soit sur les taureaux, les chiens, les chats… Rien! Non, rien ne justifie le comportement inqualifiable de ceux qui se prétendent être des humains nantis d’une intelligence, donc de raisonnement mais qui agissent, malgré tout, en dépit de tout bon sens. Je suis membre actif de l’Alliance Anticorrida. Voici mon sentiment profond qui s’associe à Toutes les maltraitances portées sur les animaux: je suis foncièrement convaincue que les gens qui affectionnent les corridas sont des êtres malades, comme peut l’être un drogué. Certaines personnes deviennent dépendantes du café, du tabac, du chocolat etc., comme d’autres du sang, surtout lorsque l’enfance est totalement endoctrinée par des parents ayant le goût des arènes. Je suis aussi profondément convaincue que derrière ces jeux inutiles et funestes se cachent autant de criminels dont le monde se passerait volontiers, car s’il était donné à ces hommes et à ces femmes le pouvoir de tuer leurs semblables, sans craintes de représailles judiciaires, notre monde serait une mare de sang. La tauromachie n’est que l’exutoire des pulsions primaires qui habitent encore les hommes qui se défoulent sur des taureaux. N’oublions pas, aussi, les centaines de chevaux qui se font éventrer. Non! la tauromachie n’est pas un sport! Non la tauromachie n’est pas un art! Non! la tauromachie n’a pas de Règles, tout est réglé pour la mort certaine du taureau! Et si d’aventure un matador se fait écorcher, personne mieux que lui-même ne l’aura cherché! Non! la tauromachie n’a pas d’excuse, car le mal ne peut être le bien! Mathématiquement 1+1=2, mais pas 3! Selon moi, la tauromachie est le meurtre gratuit, le meurtre légal où tout le monde trouve son compte. Les uns pour leur soif de sang, les autres pour leur soif d’argent. Non, la tauromachie n’est pas anodine, car elle a des racines. Elle est la tare rédhibitoire qui empêche les êtres humains de progresser car, enfin, a-t-on besoin de tuer salement pour être heureux? Je possède un blog ouvert à tous. Je me suis engagé à lutter également contre la faim dans le monde et contre l’inacceptable condition dans laquelle des vies périssent, non pas parce que les hommes et les femmes de nos pays riches n’ont pas les moyens d’intervenir, mais parce qu’ils ne se donnent pas les moyens de le faire. Voici de beaux gâchis de vies! Que l’on ne m’accuse surtout pas d’intolérance, car – à contrario – la tolérance commence par le respect de soi et des autres. Or, les toreros, les matadors, les picadors … et tout ce qui est lié à cet impensable foutoir se trouvent être en dehors de toute loi morale. Je dis aussi méfiance! car la tolérance peut aussi signifier la porte ouverte à tous les abus.

    Il est des crimes contre l’humanité, certes, chacun de nous le sait, hélas! mais il est aussi des crimes contre l’animal! Quand l’homme cessera-t-il d’apaiser sa soif de sang, lorsque ce sang n’est pas indispensable à sa vie ou sa survie? Toute religion, toute justice, toute sensiblerie gardées mais en conscience, l’homme a-t-il le droit de s’approprier cette substance inhérente à la vie, et qui plus est, de se réjouir de l’ôter dans la souffrance infligée juste pour le plaisir de l’infliger? L’être humain est-il sur terre uniquement pour cela, ou n’a-t-il pas mieux à faire? A-t-il le droit de gaspiller sa vie aussi stupidement? Car il n’est rien de plus stupide que l’acte exécuté sans songer à sa juste cause ou à sa stérilité, faisant ainsi de la vie une abstraction et de la mort une banalité. Où commence le droit des hommes et où s’arrête-t-il? J’ai vu sur le Net un chien brûlé à l’acide sulfurique, juste pour servir l’expérimentation animale! D’autres, repliés dans leur coin et d’une maigreur squelettique! D’autres atrocités aussi qui ne peuvent se concevoir. STOP à la souffrance animale! STOP à la torture! STOP aux hommes et aux femmes qui pratiquent la barbarie! Il y a encore des gens propres en ce monde, me semble-t-il. Alors AGISSONS! Nous pouvons le faire!

    Nina Ceccarelli

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 19 mars 2008 @ 10:10

  • ”

    Evidemment, la mort et la souffrance du Taureau sont mis en scène dans la feria. mais à moins d’être d’une mauvaise foi absolue, force est de constater deux choses :
    – la viande, comme source protéine, a permis la survie et le développement de notre espèce et est un des aspects de la vie. L’homme s’inscrit dans une chaîne alimentaire et pour avoir été végétarien pendant de nombreuses années, j’ai du revenir à la raison e reprendre un minimum d’alimentation carnée.
    – de ce fait, étant de plus bouddhiste, je me suis interrogé sur le rôle de la viande dans les sociétés traditionnelles. Par exemple, le Temple de Jérusalem était une boucherie, où les animaux étaient mis à mort rituellement pour être consommés ensuite. Certes dans la corrida espagnole, le taureau est en lutte, comme dans la chasse. Mais il communique avec la foule et sa mort prend une signification collective. Je préfère cette mise en scène, aussi dure soit-elle à observer, que l’hypocrisie des abattoirs, après les camps de concentration animale que sont l’agriculture intensive, le gaspillage de viande par toute une génération d’enfants qui ne fait plus aucun lien avec l’animal. Le taureau camarguais vit dans la nature, pas dans des Bukenwald où il est gavé de déjections aromatisées, d’OGM, ramené à de la viande sur pied, maltraité, etc. L’homme provençal aime ses taureaux et lui permet de vivre dans sa proximité. Le taureau doit mourir pour nous faire vivre, la corrida lui permet de le faire dans la dignité, au sein de la communauté, qui comprend toute la valeur du sacrifice de l’animal. Il n’y a rien de pire qu’une société SOFT, qui croit trouver dans la désacralisation un narcotique apte à continuer sa vision bienheureuse et béate. L’expérience du 20ème siècle nous a montré que les poètes et autres idéalistes souhaitant couper avec la tradition, se sont mués en bouchers sanguinaires. Pendant que l’on chantait les lendemains qui chantent pour bercer les ouvriers de la rengaine marxiste, c’est par millions que le « Père des Peuples » organisait le génocide de l’Ukraine et de la Russie. La réalité de la vie humaine, comme celle de consommer de la viande, doit être assumée et la sacralisation permet une prise de conscience pour la foule, qui s’en nourrira, et une place d’honneur pour l’animal. Pour ma part, je préfère mourir au combat que d’un coup de massue électrique et sous les coups de pied de bourreaux sans aucune vision spirituelle des abattoirs. La lutte contre l’art taurin me semble résulter d’une immaturité absolue et d’une hypocrisie certaine. A moins de devenir végétalien et de ne manger que ce qui tombe des arbres. Mais là, quant aux donneurs de leçons et autres idéalistes, force est de constater qu’ils savent surtout interdire mais jamais instruire. Vous qui voulez interdire la tauromachie, quelle est votre relation à la viande ? Quelle quantité en avez-vous gaspillé cette année ? Ne pensez-vous pas qu’au contraire la corrida est la fête de l’animal et qu’elle rend le peuple conscient de la force des relations alimentaires ? On ne peut qu’être d’accord avec vous lorsque vous constatez la souffrance de l’animal, mais que dire de celle des animaux élevés dans l’industrie ? Le taureau camarguais vit heureux et meurt dans la gloire, c’est pour ma part un choix que je préfère à celui d’une société hypocrite, comme celle que vous proposée, où la souffrance animale est bafouée dans l’inconscience du gaspillage et cachée dans une agriculture autrement plus névrotique. Rien n’excuse rien mais de grâce, soyez réaliste. Ce que vous acceptez de l’agriculture moderne est des millions de fois plus cruel … mais c’est surtout l’aspect rituel de la féria qui gène les gens de votre espèce : la haine du rite et la haine du sacré, au profit d’un monde moderne où les hommes sont des robots. Laissez donc les Arlésiens vivre leur culture! Et vive la féria d’Arles !

  • Comment de toro du sud

    Posté le 19 mars 2008 @ 10:22

  • ”

    Toute corrida passe par trois stades : En premier lieu on l’accepte comme si elle allait de soi ; en deuxieme lieu on s’y oppose violemment; enfin on la ridiculise. Du moins chez les gens normaux.
    La logorhée fumeuse et les fausses références sur la barbarie de la corrida, le faux courage des tueurs élevés au rang de héros, etc, sont un rempart contre l’évidence: la corrida est un spectacle indigne. Et vouloir expliquer la torture à un enfant n’en fera jamais du respectable. Sinon, il faudra croire qu’Auschwitz ou la « question » comme pratiquée en Algérie, bien expliqués par pépé, deviennent respectables, pour reprendre Marcel Rufo. La complicité entre deux sauvages ne les rend pas fréquentables. Lamentable et pitoyable.

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 19 mars 2008 @ 10:24

  • ”

    Vous dites : « Vivement un référendum demandant aux Français s’ils sont d’accord ou non pour que leur argent soit engouffré dans le zoosadisme de la corrida de la muerta déguisée en féria plutôt que dans leur porte-monnaie en pouvoir d’achat pour survivre ! Car ce que l’on nous cache, c’est que c’est nous qui payons avec nos impôts tant de cruauté ! »

    La Provence n’est pas française de longue date et à part faire mourir les enfants du pays dans les brumes nordiques au nom des rêveries occultistes de la révolution, de l’internationale bancaire, je ne vois pas ce que Paris a fait de plus que de se servir dans nos poches. Quand on constate la pollution du Rhône au piralène et au nucléaire, le massacre de l’étang de Berre par l’industrie pétrochimique, le bétonnage du littoral, etc … on se dit que la France peut bien payer des impôts pour financer la féria d’Arles. Les Provençaux ont suffisamment payé dans la dégradation de leur environnement, le sang de leurs enfants versé pour la France ou la volonté de briser leur culture et leur langue du fait du centralisme jacobin pour qu’on les laisse faire la féria comme ils l’entendent. Et si cela coûte de l’argent, je suppose que c’est bien moins que ce que s’est offert Cécilia avec les fonds secrets de l’Elysée aux lendemains des élections ou le prix des voyages privés de Sarkozy, certes payés par ses amis milliardaires, mais qui doivent être suivis tout de même d’avions de la défense et de personnel militaire du fait de sa fonction. L’argument fiscal est par ailleurs un leurre, la féria est également une activité économique et génère des revenus pour la ville comme ses habitants.

  • Comment de jenofa

    Posté le 19 mars 2008 @ 11:37

  • ”

    Rufo aussi, il s’y met? Cela dit bien ses limites de psy de supermarchés! « Au leu de vous occuper de ça, vous feriez mieux de vous occuper de—- et gna gna gna »—- Ils devraient l’enregistrer et la passer en boucle , celle-là. Ca les reposerait!

    Moi, Unanima, je ne le trouve pas beau, ce texte. Je le trouve ridicule, avec son lyrisme ampoulé et vieillot. On se demande même si ce n’est pas une blague. Et puis, Jésus, je ne lui ai jamais demandé de mourir pour moi sur la croix. S’il m’avait demandé, je lui aurais dit que ce n’était pas la peine. Idem pour le taureau qui, lui, de surcroît, ne se croit pas le fils de Dieu avec toutes les obligations que cela implique.

    Lesparcanciel, avant, on allait voir en famille les condamnés sur les bûchers, pendus au gibet ou raccourcis par la guillotine. Quel dommage, la rupture de ce lien tissé entre les générations!
    Et quand l’excision est interdite, ça met totalement en l’air le lien et la transmission dans la gynécée. Quelle tristesse!

    Romain Gary disait que ce qu’il y avait d’humain chez les nazis, c’était leur inhumanité.
    Tant que l’on n’aura pas éliminé ce qu’il y a d’inhumain dans l’humain, on n’avancera pas d’un iota vers la civilisation. Y’a du taff!

  • Comment de Katherine Bourliascos vice- présidente du CRAC

    Posté le 19 mars 2008 @ 10:55

  • ”

    J’aimerais simplement que président du comité de la Féria, psychologues et pédopsychiatres intervenant ici, et plus généralement le monde de la tauromachie répondent à la question de Candide:
    Comment expliquent-ils que leurs héros (matadors et affidés) sont considérés sur 90% du territoire national comme des délinquants (article 521 -1 du code pénal, »actes de cruauté ou sévices graves sur animaux ») et à ce titre condamnés par la loi (jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende)°

  • Comment de Chris

    Posté le 19 mars 2008 @ 11:43

  • ”

    Comment peut-on encore en 2008 aimer la corrida ? Comment peut-on prendre plaisir à voir un animal se faire massacrer à coups de piques et à coups d’ épée ? 85% des Français rejettent cette pratique sanguinaire…
    Que ne commet-on pas d’ atrocités sous-couvert d’ une sacrosainte tradition ô combien futile ?…

  • Comment de valpon

    Posté le 19 mars 2008 @ 12:14

  • ”

    Arrêtez le massacre, vous êtes pouris jusqu’à l’os quel mérite y a til à faire tant de mal à un animal ? espèces de lâches c’est facil quand on le prend de haut, méditez sur cette phrase de Ganghi vous vous sentirez peut-être sous-évolués voir comme des sous-merde :
    « On reconnait le niveau d’évolution d’un peuple à la façon dont il traite les animaux »

  • Comment de Mary

    Posté le 19 mars 2008 @ 13:07

  • ”

    Dans un petit village d’un pays de l’est, la tradition est de suspendre un chien
    avec une corde. On fait tourner la corde et on lache !!! le chien explose, plus les organes sont propulsés loin, meilleure sera la chance ! Oui, sans aucun doute, messieurs vous pouvez faire valoir les traditions barbares ! Chacun les siennes, la votre
    entachée de souffrance et de mort n’a rien a leur envier ! Abritez vous derrière vos traditions, puique vous n’auvez aucun autre justificatif à votre barbarie, à votre inhumanité !

  • Comment de casanina

    Posté le 19 mars 2008 @ 13:10

  • ”

    Je me permets de répondre à Evelyne LASSERRE. Votre témoignage est nul! Comment responsabiliser des parents, quand eux-mêmes sont irresponsables? Non! il n’y a pas plus grave au regard d’un enfant que les scènes de violence qui déstabilisent, en permanence, son affectivité qui doit être construite par des parents consciencieux, censés apprendre ce qui fera de son enfant un être structuré, responsable, donc, et respectueux de la vie, de TOUTE vie y compris la sienne en premier, afin que ce même enfant ne reproduise pas à l’infini les mêmes erreurs que les adultes. Il s’agit là de la progression de notre espèce et non de son involution. Sinon, comment dans de telles conditions le monde peut-il prétendre un jour à la paix, au respect d’autrui qui en passe d’abord par celui de l’enfant, le nôtre et ensuite et surtout par le respect des animaux? Le jour où j’ai vu mon fils écraser un escargot uniquement pour le plaisir de le faire, je lui demandé de me dire pourquoi il avait fait cela? Je lui ai expliqué que son acte était non seulement inutile mais qu’il venait d’empêcher un animal paisible de vivre. Oui, j’ai démontré à mon enfant que son geste était celui de la mort et non celui de la vie. Un escargot ce n’est pas grand chose, me direz-vous, mais cet exemple lui a servi par la suite, car il en va ainsi pour TOUTES les vies, tant humaines qu’animales. Voilà pourquoi il faut responsabiliser les parents quand ceux-ci donnent la vie, alors qu’ils sont inaptes à assumer une bonne éducation. Je m’étonne qu’une psychologue-clinicienne au service de pédopsychiatrie puisse tenir des propos aussi légers que ceux que je viens de lire, des propos qui discréditent votre profession. La mise à mort épouvantable d’un taureau et sa lente agonie n’ont rien de commun avec une IVG. Ne mélangez pas tout ! Merci !

    Nina Ceccarelli

  • Comment de unanima

    Posté le 19 mars 2008 @ 14:07

  • ”

    Ce texte est très beau, le problème est qu’il est légèrement décalé par rapport à la réalité !!! La Provence avec la corrida s’est enfoncée dans le sang, la lâcheté, la mort ! Comme tout le Sud de la France !
    « Il est indispensable de formuler un nouveau mode de pensée, si l’humanité
    veut survivre et atteindre un plan plus élevé! » Einstein

    A quoi servent les belles phrases si elles dissimulent l’atroce réalité ? Provence, oui réveille-toi, sors de l’arène, car ce n’est pas là que tu formuleras ce nouveau mode de pensée qui permettra non seulement à l’humanité de survivre mais, mieux, de vivre en accord avec la Nature dans le respect de toutes les vies qui la peuplent !

  • Comment de LNVerdier

    Posté le 19 mars 2008 @ 14:09

  • ”

    La complicité d’un grand-père qui n’a d’autre horreur à faire voir à son petit fils que la lente agonie d’un animal persécuté jusqu’à la mort … voilà le seul alibi culturel offert par les taurins !!!
    La tauromachie dont la tradition à ce jour ne trouve sa justification que dans le fric qu’elle génère
    Les espagnols commencent à le comprendre et sont de plus en plus nombreux à manifester contre cette pompe à fric, ce sera notamment là encore par le biais de la prochaine grande manifestation qui se déroulera le 5 avril prochain à Séville
    L’appel de l’Espagne pour le rassemblement:

    A travers de ce courrier nous vous informons de l’organisation et de l’appel à une manifestation qui aura lieu le 5 avril prochain à Séville, avec comme slogan:

    « PAS DE CORRIDAS AVEC MES IMPÔTS »

    Des énormes sommes d’agent publique sont employées pour faire la promotion et pour donner des subventions à ce spectacle décadent qui consiste en Humilier, Torturer et Tuer un animal. La mort devient de l’art et la torture de la culture.

    Pendant l’année 2007 Le Gouvernement Autonome de l’Andalousie (La Junta) a dépensé 2, 5 millions d’euros pour faire la promotion de la tauromachie et pourtant…

    27 habitants de la région ont reçu l’accord pour une intervention chirurgicale quand ils étaient déjà décédés. (plaintes à l’appui).
    Les étudiants andalous du primaire, niveau Bac et Universitaires attendent toujours la gratuité des livres de texte. Il semblerait qu’ils ne sont pas des étudiant comme les autres…
    Les handicapés reçoivent une subvention de 300 € pour acheter un fauteuil roulant, mais eux doivent se payer de leur poche tous les accessoires d’une valeur de 275 €.
    Nous avons la liste d’attente la plus longue de l’Europe pour avoir droit à une visite chez un spécialiste.
    Beaucoup de femmes et des hommes touchent moins de 325 € par mois.
    L’assistance à domicile pour les grands malades dépendants ne couvre pas la totalité des besoins
    On continue?
    Cependant nos administrations, les Mairies, les Chambre de Députés, le Gouvernement de l’Andalousie persistent dans le gaspillage de notre argent pour la jouissance de quelques éléments qui ont besoin de l’Humiliation, de la Torture et de la Mort d’un Animal pour se distraire.

    Pour une Andalousie sans MALTRAITANCE ANIMALE pour une Andalousie où l’argent du contribuable ira aux citoyens…
    Viens à Séville le 5 avril prochain, que l’on entende ta voix.

    Des cars partiront des autres provinces andalouses.
    Plus d’information
    http://www.cacma.org
    Salutations
    Antonio Moreno
    Président du Collectif Andalou Contre la Maltraitance Animale

    A savoir:
    Un boycot sur l’Espagne est lancé dans toute l’Europe et hors de ses frontières, un boycot soutenu largement par les plus grandes organisations antitaurines d’Espagne dont le PACMA
    Si vous voulez vous aussi participer soit à travers votre site soit en tan que personne individuelle consulter immédiatement ce message (Lien brisé !)

    LNVerdier
    ——–
    Galgos
    http://galgos.fr/
    http://espagne-maltraitance.galgos.fr/
    http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/
    Sites de défense contre la maltraitance des Galgos/Podencos
    et des animaux en Espagne
    ——–

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 19 mars 2008 @ 15:46

  • ”

    Bonjour,
    Tous les coms sur ce site sont modérés. Ils nécessitent donc une action de ma part.
    Patience donc si vous ne les voyez pas apparaître dans la minute qui suit…
    Loin de moi l’idée de faire du favoritisme, mon objectif étant de faire avancer les choses, je n’ai donc pas à prendre la défense de l’une ou de l’autre des parties (Suite aux déjà très nombreux mails reçus avec ce billet…)
    Merci de votre compréhension,
    Amitiés à vous toutes et à vous tous,
    Hugues-André 😉

  • Comment de la chenille

    Posté le 19 mars 2008 @ 15:27

  • ”

    😎
    completement d’accord avec UNANIMA!!!!!!!

  • Comment de audrey vosges

    Posté le 19 mars 2008 @ 15:57

  • ”

    ironie : la belle colombe qui orne ce site va voir ses plumes blanches teintées de rouge sang. pour tenter de se justifier, les exploiteurs taurins utilisent tant et tant de mots, emballage pseudo philosophico, artistico, psycho et j’en passe sans oublier bien sûr la sacro-sainte « tradition »… alors que leur activité malsainse résume en un
    seul, : écoeurant
    la feria oui ! la corrida NON.
    Audrey, mère de famille.

  • Comment de Joël LUNEL

    Posté le 19 mars 2008 @ 18:27

  • ”

    Contrairement aux fausses accusations qui sont faites aux anticorridas et volontairement entretenues par certains, nous ne sommes pas contre les traditions, mais contre toutes cruautés et notamment celles exercées envers des êtres sans défense, comme les enfants ou les animaux.
    D’ailleurs la corrida n’est pas une tradition française, elle a été importée en 1853 lorsque Napoléon III a épousé l’Impératrice Eugénie de Montijo d’origine espagnole.
    De même nous ne sommes pas contre la féria, mais nous considérons qu’une féria pourrait très bien se faire sans corrida. Les corridas pourraient être remplacées par des spectacles musicaux, des rencontres sportives, etc…D’ailleurs, parmi les personnes qui se rendent aux férias, seulement 5 à 7% assistent aux corridas. Ce sont les férias qui rapportent de l’argent à une ville et non les corridas.
    Avec l’espoir que l’abjecte corrida soit rapidement mise à mort dans le monde entier !

  • Comment de bibich

    Posté le 19 mars 2008 @ 18:45

  • ”

    HA elle a bon dos la tradition,
    Pourquoi ne pas continuer le rituel de sacrifices Humains comme le faisait certains peuples pour des croyances stupides, (calmer un volcan, provoquer des pluies salvatrices lors de grandes sécheresses ….)
    la corrida est tout simplement une tuerie, une boucherie GRATUITE pour le taureau mais tellement fructueuse pour d’autres où une Pauvre Victime est exécutée sous les regards impatients de ….

    AH BAS LA CORRIDA

  • Comment de zazuzen

    Posté le 19 mars 2008 @ 18:50

  • ”

    😕 ..à l’auteur du texte, qui se dit bouddhiste, et qui justifie la corrida la trouvant moins cruelle que la boucherie, de quel bouddhisme de supermarché se réclame t’il, pratiquant du Reiki ?? c’est qui cet escroc avec son texte fumeux.. incompréhensible !!

  • Comment de greg

    Posté le 19 mars 2008 @ 19:59

  • ”

    Scandale et Horreur.
    Financer avec nos impots cette ignoble barbarie devant un public plus que limitée en nombre. Vous vous delectez du sang qui coule, allez donc payé pour visité un abattoir. Le meurtre, une tradition ?! Vos arguments me font autant pitié que votre « sport ». C’est une honte et j’espere que ces corridas seront les dernières qui verront couler le sang, la haine et votre lacheté.

  • Comment de Martine

    Posté le 19 mars 2008 @ 21:35

  • ”

    On n’est plus au temps des barbares, STOP à la Corrida !!!
    http://www.dailymotion.com/video/x2qyf1_spot-anticorrida-1_ads

  • Comment de geo

    Posté le 19 mars 2008 @ 22:09

  • ”

    j’aime la corrida, surtout quand c’est le taureau qui gagne,l’ennui c’est que l’on ne coupe pas ni les oreilles, ni les c…..du toréador.
    A quand les jeux du cirque comme à la belle époque de jules…César….

  • Comment de Becker Michèle

    Posté le 19 mars 2008 @ 22:22

  • ”

    pourquoi tjrs TOUT MELANGER???laissez aux enfants leur enfance, la cruauté , le sang versé pour qques sous dans l’escarcelle de certains n’est vraiment pas source de bien être pour tous
    corrida n’est pas synonyme de fiesta, encore un amalgame tenace
    Ceux qui se cachent derrière ce subterfuge savent que leur position n’est pas soutenable, COMMENT DEFENDRE LA TORTURE ?
    Michèle

  • Comment de Marie-Rose HECKMANN

    Posté le 19 mars 2008 @ 22:32

  • ”

    La corrida est malsaine !! la défendre sous prétexte de tradition, franchement c’est grave !! Vu le nombre grandissant du pourcentage des gens qui sont contre, je vois que vous écrivez et dites vraiment n’importe quoi pour vous faire entendre !! A BAS LA CORRIDA !! Messieurs et Mesdames les pro-taurins, vous êtes tous lamentables !!!

  • Comment de Daniel RAGOLSKI

    Posté le 19 mars 2008 @ 23:05

  • ”

    Je réponds à l’auteur anonyme du texte ci-dessus ; les militants pour les droits des animaux s’entendent régulièrement reprocher d’avoir une conduite incohérente : ‘ils s’apitoient sur le sort des taureaux suppliciés dans les arènes et pourtant ils sont indifférents et même hypocrites puisqu’ils mangent de la viande et ne font rien pour s’opposer aux élevages en batterie . Ils feraient mieux de s’occuper des abattoirs ou de la faim dans le monde … Cet argument est fallacieux : toute personne qui possède la faculté de s’indigner face à la souffrance d’un être sensible, humain ou animal, se sent le devoir d’adopter une conduite conséquente et donc de combattre toutes les injustices, de lutter contre l’arbitraire, le droit du plus fort . Je suis donc végétarien ( et mes amis qui sont engagés dans la cause des animaux le sont aussi ), et
    je pense que toutes les causes justes se rejoignent dans une même légitimité : la
    résistance des Tibétains aussi bien que les droits des femmes ou la lutte contre la vivisection . A propos de gaspillage, il faut rappeler que la surconsommation de viande
    est une catastrophe d’un poInt de vue écologique : il faut 7 kg de céréales pour produire 1 kg de viande ; la production intensive de soja destiné au bétail provoque des déforestations massives et la généralisation d’un monoculture intensive au détriment de la biodiversité et de l’agriculture vivrière; les élevages de porcs sont à l’origine de la pollution des nappes phréatiques par le lisier qui de surcroît est à l’origine des pluies acides ; le méthane produit par les bovins contribue fortement
    à l’augmentation de l’effet de serre … On pourrait aussi parler de l’ impact de l’alimentaion carnée sur la santé en constatant l’augmentation dramatique des maladies de civilisation telles que l’athérosclérose, l’obésité ou le cancer du colon .

     » On n’a pas un coeur pour les animaux et un coeur pour les humains . On a un coeur ou on n’en a pas .  » ( Lamartine )

     » J’ai, dès le plus jeune âge, renoncé à la viande et le jour viendra où les hommes jugeront le meurtre des animaux comme ils jugent aujourd’hui celui des hommes  »
    ( Léonard de vinci )

  • Comment de RIBEYROLLE FLORENCE

    Posté le 19 mars 2008 @ 23:16

  • ”

    Ras-le-bol du sadisme de l’humain, les playdoyers des pro-taurins sont ridicules, assumez une bonne fois pour toutes votre envie de voir du sang couler, de voir un être vivant être torturé (autrefois vous auriez été au premier rang des supplices et exécutions sur la place publique, maintenant il n’y en a plus, alors on prend des animaux non coupables), et en apothéose la mise à mort. Accepter vos penchants malsains et arrêter de discuter en détournant la conversation sur une pesudo-culture ou sur les animaux d’élevage (problème où il y a à faire, adhérer à la PMAF).
    Ayez le courage de vos goûts, nous nous avons le courage de nos opinions.

  • Comment de Tseundru Gyaltsen

    Posté le 19 mars 2008 @ 23:24

  • ”

    A  » l’ auteur du texte » :
    Vous vous dites bouddhiste ???????????????????????????????? Moi je suis Jules César !!
    Vous avez trouvé ce mot dans un paquet de bonux ??????????!!!!!!!!!!!!!
    SVP ne blasphémez pas, même si vous aimez cette pratique source de torture et de mort et complètement superflue.
    On vie vraiment dans un monde de déchéance où tant de gens racontent n’ importe quoi. Révoltant, décourageant.
    N’ avez-vous pas conscience de votre ridicule ? A moins d’ être un aficionado…
    Tous les adeptes du Dharma condamnent évidemment la cruauté de la corrida, à commencer par le Dalaï Lama, peut-être en avez-vous entendu un peu parlé ??…
    Je suis, moi-même, bouddhiste pratiquant kagyupa, végétalien et heureux de respecter le plus que je peux les êtres et ce, en concordance avec la parole du Bouddha. Et surtout il est un devoir pour moi de désapprouver de tout mon coeur la barbarie de la corrida.
    Honte à vous et ne mélangez pas tout.
    Merci d’ avoir un minimum de respect pour la religion, si vous n’ en avez pas pour les animaux et si vous n’ êtes pas encore adepte de la Grande Compassion, SVP.

  • Comment de Linda Lachapelle

    Posté le 19 mars 2008 @ 23:50

  • ”

    Pour la corrida, c’est un vrai martyre, un animal qui se fait maltraité à un point où qu’il meurt au bout de son sang!!! une foule réclame sa mort!!! faut être de vrai sadique han!!, quesqu’il y a de bien dans tout ça? quesqu’il y a de normal dans tout ça? absolument rien, car ce n’est pas normal d’agir ainsi avec un animal sans défense, on devrait bannir ces actes de cruautés, où même renversé les rôles pourquoi pas?? le taureau pourrait enfin pour une fois se venger de tout ces tortuaires qui ont massacrer tout ces taureaux, mais c’est vrai que l’animal est plus intelligent que l’homme il ferait jamais une chose comme celle là pour s,abaisser devant son meurtrier!!!, honte à tout ceux qui encourage ces crimes et j’espère qu’un jour sa sera votre tour d’être dans l’arène et j’espère que vous pourrez sentir la douleur ,la peur et le mal et que sa sera le taureau qui fera en sorte que vous puissez sentir tout ces choses là…..Car faire souffir un animal et où le voir se faire maltraité et où tuer un animal est un crime qui devrait être reconnu comme un acte criminel mais on n’est bien loin de ça encore dans ces pays là car tout ces actes faient partie de vos vies alors il faudrais se réveillé et agir autrement avant que le monde se révolte contre vous tous les tueurs de taureaux!!!!!!

  • Comment de solidaritok

    Posté le 20 mars 2008 @ 0:03

  • ”

    Pauvres taureaux!

  • Comment de Juliet Vles

    Posté le 20 mars 2008 @ 9:27

  • ”

    Rien que ça: l’Homme Jésus, la Nouvelle Jérusalem, le Grand Prêtre du Temple, la Terre Promise, les Héritiers de la Rome, la Dignité Originelle, César, Seth, Osiris, Faust, le Petit Prince et j’en passe – tout cela pour justifier une misérable boucherie aussi sadique que débile?
    Mais qui est donc le pauvre aliéné qui a écrit ce chef d’oeuvre dadaïste?
    Permettez-moi de vous rapeller, Cher Monsieur, que le fait de maltraiter les animaux est considéré comme un délit par le Code Pénal français, et que « l’exception locale » donc jouit la tauromachie est incompatible avec notre Constitution qui assure l’égalité des citoyens français devant la loi, et cela sans distinction d’origine.
    Ce qui fait que « les Arlésiens » ne sont point au-dessus de la loi et que les protagonistes de la corrida, loin d’être les saints et héros qu’ils prétendent être, ne sont rien que des vulgaires délinquants.
    Désolé de briser vos fantasmes pervers et vos rêves de grandeur – mais c’est cela, la réalité de la corrida.

  • Comment de benefactor

    Posté le 20 mars 2008 @ 10:12

  • ”

    Pour votre information, et dans le cas où vous désireriez comprendre ce qui motive les anti-corridas, voici les textes exprimant ma position personnelle, que j’envoie aux personnes adeptes de cette pratique :

    ************

    Aux aficionados, bonjour,

    Ayant eu connaissance de votre attrait pour la corrida espagnole avec mise à mort, je me permet de vous présenter ci-dessous un point de vue différent du vôtre.

    Peut-être n’avez-vous pas encore perçu que toute vie sur cette terre est soumise à un phénomène appelé « évolution ».
    Cette évolution ayant pour but d’améliorer le côté spirituel de l’âme humaine, c’est-à-dire la connaissance de ce qui est bien et de ce qui est mal.

    Vous aimez vos traditions locales, et en cela, vous êtes conditionné par l’éducation que vous avez reçue de votre milieu de naissance, de vos parents, des élus locaux, des personnes à qui cette activité profite financièrement.

    Or la tradition amène systématiquement un arrêt, un blocage dans l’évolution positive des individus d’une communauté, d’une région ou d’un pays.

    Ces individus se contentent de reproduire le comportement de leurs aînés, et n’évoluent que dans le monde physique, matériel et cruel.
    Le monde spirituel est complètement ignoré.
    Ce conditionnement empêche leur jugement personnel de constater que ces « divertissements tauromachiques ou autres » sont basés sur la cruauté, la souffrance, la mort violente.

    Leur capacité intellectuelle s’en trouve ainsi altérée et les empêche de dépasser les coutumes de ces traditions, d’étudier si celles-ci sont bonnes ou mauvaises, en accord ou désaccord avec le but réel de la vie sur cette terre, c’est-à-dire avec les règles de vie prônées par les grandes religions ( et non pas celles prônées par certains religieux ).

    La tradition et son corollaire la conviction, éteignent ainsi le fonctionnement de la réflexion, annihilent la conscience et amènent insensiblement à la suffisance, la prétention, la fatuité.

    La barbarie devient donc un sujet de peu d’importance, tout cela en croyant bien faire, pire, en croyant faire le bien.

    C’est ainsi que naissent l’intégrisme, le fanatisme ou alors l’imbécillité.

    **********************************

    Ne nous méprenons pas : mon but n’est pas de vous juger mais simplement de vous aider.

    Considérez moi plutôt comme quelqu’un se voulant un éveilleur de conscience, ne cherchant pas à convaincre mais seulement à faire réfléchir.

    Une majorité d’individus évolue uniquement dans le monde des instincts ( monde matériel et cruel ) et ignore ou se désintéresse de la morale ( monde spirituel ), c’est-à-dire du but réel de la vie sur cette terre, du genre de mission que leur âme personnelle doit accomplir sur cette terre à travers les tribulations de la vie, et de la manière dont celle-ci doit résoudre les épreuves qu’elle doit affronter.

    Ce sont des âmes mortes.

    Ces personnes, par manque de conscience, ne comprennent pas qu’à chaque instant de leur vie, leurs décisions et actes conditionnent leur avenir, en bon ou en mauvais.
    Les scientifiques appellent cette réaction  » la loi de cause à effet « .

    L’unique objectif de cette lettre est de vous aider à accomplir votre deuxième naissance : celle de l’âme s’ouvrant à la morale, celle-ci amenant la connaissance du bien et du mal.

    Cette nouvelle étape, la spiritualité, suit logiquement celle de la matérialité instinctive.

    *********************************************************

    Permettez-moi maintenant de vous suggérer d’étudier les causes et les conséquences de la cruauté ( corrida et autres,) inédites pour votre intellect, telles qu’exprimées dans le site Internet « de-la-vie.com » .
    Ne prendre en compte que les chapitres suivants :

    03-L’être humain
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-03-etrehumain.htm

    04-Mission de l’âme
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-04-missioname.htm

    05-La barbarie
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-05-barbarie.htm

    06-L’éducation
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-06-education.htm

    10-Pouvoir et violence
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-10-pouvoirviolence.htm

    11-La tradition
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-11-tradition.htm

    12-La corrida
    http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-12-corrida.htm

    En complément, vous pouvez également étudier le site :

    http://www.protection-animale-catholique.org

    *********************************************************

    C’est avec l’espoir que vous saurez vaincre vos convictions, et que vous serez en mesure de vous inspirer de la citation suivante, que je vous souhaite une sereine étude :

    Francis Bacon :
    « Lis, non pour contredire ou réfuter, ni pour croire ou admettre, mais pour peser le pour et le contre et réfléchir.»

    Sincères salutations

    *******************************************
    *******************************************
    *******************************************

    PS :
    Mais qu’est-ce que la corrida espagnole ?

    La corrida n’est que l’exploitation commerciale du sadisme humain, à des fins d’argent facile, en vendant de la violence, de la souffrance et de la mort.
    C’est tout simplement l’apologie de la barbarie.

    Sadisme : « C’est une perversion consistant à faire souffrir un être vivant, qui peut aller jusqu’à sa mort, en éprouvant de la volupté et de la jouissance à cette souffrance et à cette mort. »

    Barbarie : « Manque de civilisation. Cruauté, férocité, inhumanité.»

    Alain Finkielkraut : « La barbarie n`est pas la préhistoire de l`humanité mais l`ombre fidèle qui accompagne chacun de ses pas.»

    La barbarie sadique est le fait d’individus intelligents mais sans aucune conscience de la conséquence désastreuse de leurs actes.

    Le philosophe Confucius a très bien expliqué ce qu’est la Conscience en nous transmettant ceci :

    « La Conscience est la lumière qui permet à l’Intelligence de distinguer le bien du mal .»

    Afin d’éviter une incompréhension, due à une interprétation différente des mots employés, voici deux définitions provenant d’un dictionnaire :

    Intelligence : « Faculté de connaître, de comprendre. Faculté de synthèse et d’ordre, qui ramène à l’unité et à l’identité du moi les états psychologiques diffus et éphémères.»
    « Elle connaît le monde et elle-même, localise dans le temps les états passés, s’élève du particulier au général, compare les idées par le jugement, enchaîne les idées par le raisonnement, conçoit des rapports constants et nécessaires qu’on appelle lois, et constitue la science. »

    Conscience : « La Conscience telle qu’on l’entend en psychologie présente trois caractères principaux :
    « – elle est le type de la connaissance immédiate ou intuitive, dans laquelle le sujet pensant et l’objet pensé ne font qu’un.
    « – elle est la forme commune de tous les phénomènes psychologiques.
    « – elle est essentiellement impénétrable et personnelle.
    « La Conscience morale est la faculté d’appréciation, départie à tout être humain, du bien et du mal.
    « Certains philosophes y voient le résultat de l’expérience, individuelle ou accumulée.
    « Elle est, dans tous les cas, le fondement de la morale pratique et le guide immédiat de la vie journalière. »

    Qu’est-ce que le Bien et le Mal :
    Le Bien : « Avoir conscience et connaissance des lois divines régissant l’Univers et oeuvrer pour leur respect et mise en pratique dans la vie de tous les jours. Le respect et la protection de toute vie quelle qu’elle soit ainsi que le respect de l’environnement, de la Nature.»

    Le Mal : « Ce qui cause à des êtres vivants, volontairement ou non, de la peine, des dommages, de la souffrance ou la mort. Ce qui est néfaste à l’environnement, à la Nature.»

    K Lorenz : « En dépit des atrocités qu`ils commettent, des hommes peuvent alors éprouver le sentiment d`être absolument dans leur droit. La pensée conceptuelle et la responsabilité morale atteignent leur niveau le plus bas.»

    ************

    Le premier novembre 1567, le Pape Saint Pie V publia la Bulle « DE SALUTE GREGIS DOMINICI » interdisant formellement et pour toujours les corridas de toros, et décrétant la peine d’excommunication immédiate contre tout catholique qui les autorise et y participe.
    Ordonnant également le refus d’une sépulture religieuse aux catholiques qui pourraient mourir des suites d’une participation à quelque spectacle taurin quel qu’il soit.

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 20 mars 2008 @ 11:18

  • ”

    Un taureau est tué chaque seconde dans un abattoir, dans des conditions qui sont parfois bien plus ignobles que dans une corrida espagnole.
    les anciens, qui mangeaient rarement de la viande, avaient sacralisé la mort de l’animal dans un rite, qui avait des fonctions pédagogiques (prise de conscience de la souffrance animale, évacuation des pulsions sadiques en groupe, etc).
    Le but de mon article (une commande ) est de mener une réflexion sur les fondements ésotériques de la corrida, pour un public qui est capable de ne réagir non pas sur la base d’une « émotionnalité » superficielle et spontanée (comment ne pas réagir à la souffrance et à la mort d’un être vivant ?) mais sur :
    1. le fait que nous consommons de la viande EN TOUTE HYPOCRISIE, surtout celle des conditions d’élevage et de mort des animaux à viande.
    2. sur le moyen, à travers un rite, de responsabiliser la population sur le « goinfrage / gaspillage » général et la course au bénéfice de l’industrie agro-alimentaire.
    La corrida, en tant que rite social et religieux, me semble répondre aux conditions d’une prise de conscience.
    Il est évident que les « faux culs » qui ont posté ici sont tous des végétaliens.

  • Comment de bibich

    Posté le 20 mars 2008 @ 11:24

  • ”

    nous ne sommes pas des faux culs comme tu te plais à le dire
    mais des gens responsables et qui font tout pour arrêter la souffrance d’une victime
    tous ces rituels qui font la corrida, la musique, les spectateurs hystériques, les organisateurs qui comtemplent leur porte feuille gonflé à chaque entrée payante ……
    c’est à vomir
    et si on inversait les rôles ???????????
    je vous plains sincérement de vous délectez de la souffrance ignoble que vous imposez à ce pauvre taureau !!!!!
    A MORT LA CORRIDA ET LE PLUS VITE POSSIBLE !!!!!!!!!!!!!!!

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 20 mars 2008 @ 12:10

  • ”

    lorsque l’internationale bancaire rince les pauvres américains et vide les poches des petits porteurs anglais et du monde, tu es où ?
    lorsque les animaux des élevages intensifs sont de la viande sur pied et les laboratoires pharmaceutiques, sous prétexte d’allergie, torturent des millions d’animaux, tu es où ?
    s’attaquer à la corrida, quel courage, quelle grandeur !
    c’est sûr, sa petite manifestation bobo devant les arènes, cela donne bonne conscience. puis on va au resto s’empiffrer, et surtout le moins cher possible. qu’importent les conséquences …
    oui, décidément : des faux culs.

  • Comment de casanina

    Posté le 20 mars 2008 @ 12:30

  • ”

    Je réponds à Juliet Vles et également à tous les pro corridas dont les témoignages ne sont intellectuellement pas satisfaisants.

    Vous aimez les corridas, soit! Moi, je vous dis que c’est caca! Du vilain caca, oui, et je m’étonne que des hommes et des femmes, en l’an 2008, s’abaissent en se mesurant à des animaux qui n’ont aucune chance de se sortir vivant de la ruse humaine vers laquelle on les mène de force, que l’intelligence d’un homme ne se mesure pas à celle d’un taureau, mais à ce qui peut le valoriser « dans » et « par » ses actes capables de le grandir, car c’est pour ça que nous sommes sur terre: pour l’évolution de notre race et non sa régression.

    Je me moque de vos états d’âme et de tous ceux qui liront vos revendications à la mort publique exercée avec violence et cruauté sur des animaux qui ne font de mal à personne, et qui plus est, méritent notre respect autant que notre planète l’exige et l’exigera de plus en plus, à l’allure où on massacre de plus en plus notre environnement qui est celui aussi de ces animaux que vous martyrisez sans l’once d’un remord. Vous savez, les calamités de notre monde ne sont pas toujours dues au hasard, les hommes y contribuant au 3/4.

    Que vous aimiez la tauromachie est votre droit le plus absolu. Mais voilà un droit qui devient un non droit dans la mesure où il indispose, que dis-je, où ce non droit empoisonne la vie de 80°/° de gens normaux qui ne demandent qu’à vivre normalement, c’est à dire : qui sont capables d’être heureux sans marres de sang. Des gens qui aimeraient s’endormirent l’esprit tranquille, sans songer que quelque part en France, en Espagne ou ailleurs se jouent bassement des vies pour un vil argent, que des vies souffrent inutilement alors que le monde en est saturé. Pourquoi rajouter cette souffrance ?

    Non, je ne comprendrai jamais des gens comme vous qui sacrifiez la vie au nom d’un sport imaginaire, d’une idéologie tout aussi imaginaire et d’une coutume qui n’est pas la vôtre et, quand bien même, n’a plus cours de nos jours. Il s’agirait de sortir de votre frigo et de regarder les belles choses de la vie, car elles ne manquent pas. Effectivement, je me sens impuissante, car vous avez le goût de la mort et non celui de la vie. Ce message s’adresse donc à tous les guignols qui se prennent pour des hommes parce qu’ils sont capables, et qu’ils ont autorisation de le faire, de martyriser des animaux sans défense qui souffrent comme vous et moi; et qui, plutôt que d’affronter la vie pour ce qu’elle est, se créent des rêves sans gloire et s’enfuient au premier coup de tonnerre.

    Pour ceux qui ont un goût impératif de sang (notamment Juliet Vles) ils n’ont qu’à se saigner eux-mêmes! Lorsqu’une « tradition » se fait l’instrument de la torture, de l’appât du gain et l’assouvissement de penchants pervers, cela ne peut être une tradition, mais une tare héréditaire. Et si Juliet Vles n’est pas heureuse parmi les anticorridas, elle n’a qu’à retourner dans sa cambrousse et brouter de l’herbe!

    La réalité de la corrida mais c’est vous! Juliet Vles, une triste réalité inventée par un esprit pervers et de tous les mêmes esprits qui affectionnent le sang. La prédilection pour le meurtre est une pathologie. Il existe des psychiatres et des traitements pour en guérir. Oui, la psychopathie se soigne, cher madame.

    Pour les quelques esprits chagrins qui penseraient que je m’empiffre de viande, RV ici:

    http://casanina.mon-vip.com/vip/rubrique/36934_1.html
    Nina Ceccarelli

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 20 mars 2008 @ 12:35

  • ”

    Qu’il y ait une réflexion à mener sur la corrida, je ne le nie pas.
    Je trouve simplement malhonnête de vouloir imposer une interdiction, sans concertation avec les parties tenantes et surtout sans une réflexion de fond sur les problématiques de la viande et de la désacralisation / perte du sens du rituel de nos sociétés.
    La production de viande et sa consommation font souffrir les animaux, pourquoi ne pas alors interdire la consommation de viande en général plutôt que de s’attaquer avec autant de véhémence à une tradition antique comme la feria d’Arles ?
    Je constate que derrière ces mouvements d’anti ou d’alter, on retrouve souvent la vieille garde des marxistes, qui n’ont rien à envier dans leur idéologie et la source / financement de celle-ci au nazisme, avec son discours anti-social, anti-traditionnel, anti-collectivité, etc. Bien sûr, les chimères collectivistes s’étant avérées ce qu’elles étaient, une commande du grand capital car Trotsky comme Lénine étaient financés par Rockefeller and co, un nouveau combat est mené par les cocus du marxisme. Mais l’idée reste la même : un individualisme forcené, anti traditionnel et vide de tout sens spirituel. On ne change pas, on se trouve d’autres chimères et on continue à être des « imbéciles utiles ».

  • Comment de Amal EL BEKRI

    Posté le 20 mars 2008 @ 12:52

  • ”

    Comment peut-on encore cautionner de tels divertissements au 21ème sous couvert des traditions et de la culture ancestrale. C’est une ignominie que d’éprouver du plaisir à voir massacrer un être vivant. Comment peut -on se délecter de la mise à mort d’un animal?
    C’est un spectable odieux et cela montre à quel point l’être humain est avant tout inhumain.

  • Comment de Marie-Rose HECKMANN

    Posté le 20 mars 2008 @ 13:19

  • ”

    j’adore les réponses de l’auteur, c’est le parcours typique des gens qui essayent par tous les moyens de se conva

  • Comment de Benoît

    Posté le 20 mars 2008 @ 13:20

  • ”

    On peut bien écrire tous les beaux textes que l’on voudra, cela ne diminue en rien les souffrances terribles infligées à des animaux lors de corridas.

    Heureusement, ces pratiques cruelles et archaïques sont en voie d’abolition.

  • Comment de Marie-Rose HECKMANN

    Posté le 20 mars 2008 @ 13:30

  • ”

    j’adore les réponses (sic) de l’auteur, c’est le parcours typique des gens qui essayent par tous les moyens de se convaincre qu’ils sont parfaits et que ce sont les autres qui ont tort !!
    Je ne suis pas une marxiste encore moins une nazi (ce sont vraiment les réponses type de l’individu primaire avec n’oublions pas « la fameuse tradition », j’en ris) comme vous vous plaisez à le dire, je ne suis pas un « faux cul » végétarien, je suis tout simplement végétarienne car je ne mange pas de souffrance, faut-il être spirituel pour aimer la corrida ??? Réfléchissez à vos écrits, sapristi, vous êtes grave, comme je vous plains !!
    C’est bien là tout le débat des pros-corrida, essayez de se justifier par tous les moyens en traitant les autres avec condescendance, n’oubliez pas 80% de gens sont contre, c’est sûr que ça doit être dur d’avaler cette vérité !!

  • Comment de unanima

    Posté le 20 mars 2008 @ 13:51

  • ”

    que l’auteur sur commande ait voulu faire un pensum ésotérico-symbolico-corridesque, soit, mais il faudrait qu’il redescende d’un étage car la tradition antique de la féria d’Arles, si elle a existé, ne doit pas servir à couvrir le zoosadisme d’une corrida et il n’est pas le seul à avoir avancer dans cette zone ombrée !
    Arles lui monte à la tête ! Y vit-il seulement, lui qui demande aux autres s’ils sont là où ça ne tourne pas rond ? Et lui, y est-il ? Et oui, il y a des gens qui n’ont pas attendu ce texte pour réfléchir sur la condition animale de nos putains civilisations de consommation menées par le bout du nez par des sadiques pervers encostumés ! Mais le but ici nous sommes tous d’accord est bien d’échanger des points de vue, pas d’agresser un auteur ou le créateur de ce blog qui souhaite voir sa ville avancer vers plus de conscience et de respect… Des gens se battent toute une vie pour une idée, la plus belle est la protection et le respect de la vie. La corrida lorsqu’on est un homme relativement humain est insupportable de souffrance et de lâcheté car elle ne laisse aucune chance à l’animal de se sortir indemne du piège dans lequel l’homme l’a plongé. Que l’homme préfère martyriser inutilement un animal qui, il estime, doit mourir d’une manière ou d’une autre n’a aucune justification sinon qu’il est dominé par une « force plus forte que toutes les forces », pour reprendre l’expression de cet auteur puisée à la source alchimique. Sauf qu’ici, la ligne directrice c’est la force destructrice, le monde dans lequel nous sommes plongés nous le prouve chaque jour ! Et Si l’homme ne comprend pas qu’il est temps de changer, qu’il continue à tout dévaster ! le pire est de penser qu’il ne changera jamais car maintenant avec le clônage il n’a aucune raison de changer.
    Extrait de http://unanimus.over-blog.com
    Qui peut s’étonner quand déjà les USA permettent à l’homme d’ingérer de la viande clônée. Nous nous habituons à tout… Ce qui a toujours fait la particularité des humains et des animaux, par l’un de ces merveilleux mystères de la Vie, c’est que chaque être était absolument unique, même s’il portait les caractéristiques de sa race ! Ce temps-là est bien fini !!! Les auteurs de science fiction qui ont décrit l’uniformité des procession de clônes tristement identiques, pitoyablement similaires, horriblement semblables, mortellement pareils avaient raison ! Nous y sommes ! L’apprenti sorcier a fini par accéder aux secrets de la Vie et a commencé à en détruire sa particularité, ce qui faisait que chaque vie était sacrée, son unicité ! Maintenant tout peut arriver car l’homme plus jamais ne pourra s’arrêter ! Un autre monde meilleur est-il possible ? Encore et encore, un livre à ne pas manquer : « l’humanité disparaîtra, bon débarras » du biologiste Yves Paccalet.

  • Comment de Corinne

    Posté le 20 mars 2008 @ 13:53

  • ”

    Quand les corridas seront abolies, on trouvera ahurissant que des gens aient pû tenter de justifier l’injustifiable, en l’occurence torturer des animaux pour le plaisir.

  • Comment de casanina

    Posté le 20 mars 2008 @ 14:00

  • ”

    😳 Je viens présenter mes excuses à Madame Juliet Vles qui n’est pas une pro corrida, mais une anti. Veuillez donc, Juliet, accepter mes excuses pour ce lapsus car mon dernier message est totalement dirigé vers les pro corrida.

    Très cordialement à vous,

    Nina Ceccarelli

  • Comment de Coralie

    Posté le 20 mars 2008 @ 14:48

  • ”

    Le Texte de l’auteur est extrêmement pédant et assez déplaisant car il tentre d’enrober sous un vernis pseudo-culturel la justification du meurtre et de la torture d’animaux.
    « Ne faut-il pas qu’un meurt pour que tous vivent ? ». C’est drôle mais j’ai l’impression que si cétait vous-même qu’on allait torturer et massacrer, vous trouveriez tout de suite cette phrase moins jolie ! De plus, elle est basée sur quelque chose de faux : en effet, on n’a pas besoin de tuer (ni des humains, ni des animaux) pour vivre; personne n’est obligé de se sacrifier pour les autres, il y a de la place pour tous sur cette terre ! On peut parfaitement se nourrir, se divertir, se vêtir, se divertir, transmettre du savoir, partager des choses, se cultiver et bien d’autres choses encore sans tuer aucun animal. La mort d’un taureau n’est pas « le triomphe de la lumière », mais le triomphe de la brutalité, du sadisme, du spécisme, de la violence. Aucun animal ne doit être torturé ni tué, ni dans les arènes, ni dans les abattoirs.
    Refusons le spécisme, et abolissons au plus tôt (entre autres horreurs) la barbarie des corridas !
    Une internaute née en Provence

  • Comment de pley

    Posté le 20 mars 2008 @ 14:49

  • ”

    incroyable, comment pouvez vous soutenir la barbarie des corridas et le clonage, il y a des moment où il y a de quoi se révolter!
    la barbarie n’est pas un modèle de civilisation! 🙁

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 20 mars 2008 @ 15:55

  • ”

    Halte au Massacre, ça suffit, il y en a à ce que je vois qui n’ont rien compris au Truc, donc, je vous rassure, ni moi, ni l’auteur de ce texte ne sommes POUR la CORRIDA, mais il fallait bien trouver un subterfuge pour vous faire réagir…
    A présent c’est chose faite, excellent ! Je pense que comme ça nous allons pouvoir faire avancer les choses, et je l’espère dans le bon sens !
    Je n’ai par ailleurs rien contre la féria, de même rien non plus contre la course camarguaise (Pas de Mise à Mort), ni même contre la fête que représente la féria d’Arles. Loin de moi l’idée de vouloir arrêter cette tradition !
    Par contre en ce qui concerne la mise à MORT, je pense que nous pouvons en arriver à la subtiliser contre quelque chose de plus Humain, un spectacle à la hauteur de nos chers droits de l’homme (Et de l’animal, cela va de soi…) qui commencent sérieusement en ce moment à battre de l’aile chez nos amis et Frères que représente le peuple Tibétains !
    Ne trouvez-vous pas ça aussi inadmissible… ???
    Merci pour votre participation active et généreuse,
    Allez zou sans rancune,
    Amitiés 😉

  • Comment de Coralie

    Posté le 20 mars 2008 @ 14:56

  • ”

    L’auteur :
    « La production de viande et sa consommation font souffrir les animaux, pourquoi ne pas alors interdire la consommation de viande en général plutôt que de s’attaquer avec autant de véhémence à une tradition antique comme la feria d’Arles ? »

    Mais l’un n’empêche pas l’autre ! Il y a en effet un mouvement d’abolition de la viande, que je soutiens, et qui demande l’interdiction du massacre des animaux pour leur chair (étant donné que ni la viande ni la poisson, ni d’ailleurs aucun produit animal, ne sont nécessaires à notre santé, et que la production de viande implique une somme immense de souffrances et de morts).
    Mais c’est vous qui nous parlez de corrida dans votre texte, aussi on vous répond sur la corrida (plutôt logique). Il faut donc abolir la corrida, mais personne ici n’a dit que c’était la seule pratique à abolir.

  • Comment de Joël LUNEL

    Posté le 20 mars 2008 @ 15:05

  • ”

    Je suis toujours outré lorsque j’entends parler de « taureau de combat ». D’abord le taureau, être vivant sensible, n’a jamais demandé à se battre. Dans la nature il défend son domaine, comme le font en général tous les animaux mâles. D’autre part, lorsqu’il se retouve perdu au milieu d’une arène, il a fasse à lui plusieurs personnes, entraînées et munies d’armes blanches. Il se retrouve donc placé dans des conditions artificielles, où il ne pourra rien faire d’autre que de subir, pendant une vingtaine de minutes, le bon vouloir de ses tortionnaires.
    Prétendre que la corrida sauve une race de taureaux est faux. Les taureaux actuels martyrisés dans les arènes, ont été obtenus par des sélections génétiques et n’ont plus grand chose à voir avec leurs congénères d’il y a un siècle.
    Actuellement, la corrida est en sursis, plusieurs aficionados me l’ont d’ailleurs confié entre 4 yeux. Ce spectacle dégradant ne peut trouver aucun justificatif.
    C’est la raison pour laquelle nous organisons une MANIFESTATION ANTICORRIDA le SAMEDI 22 MARS à ARLES zone commerciale de FOURCHON
    Rendez-vous à partir de 14h30 sur le rond-point face à l’entrée du Géant Casino (près de la station service). Par l’autoroute Nîmes-Salon, prendre la sortie 6 Fourchon.

    Joël LUNEL
    Délégué de la Filiale Locale Anti-Corrida (FLAC) du Pays d’Arles.
    Tél: 06.85.12.94.82

  • Comment de Christianne DEBERNARD

    Posté le 20 mars 2008 @ 16:13

  • ”

    « C’est à partir de 1853 que la tauromachie espagnole prend racine en France, et dès 1854 des corridas sont organisées Arles et Nîmes. Même le nord de la france s’y met, au Havre et à Roubaix, mais l’opposition se soulève et elles sont prohibées. Au début du XXè siècle la Cour de Cassation juge que la loi Grammont s’appliquent aux corridas. Malgré cette prohibition, des corridas sont organisées dans les villes du midi de la France, les sanctions tombent, mais restent cependant symboliques même si elles sont prononcées par les tribunaux ».

    De nos jours où se situe l’opposition ?

  • Comment de zazuzen

    Posté le 20 mars 2008 @ 16:12

  • ”

    …à l’auteur qui mélange toutes les spiritualités ! Osiris n’est pas le fils d’Isis mais son époux ou son frêre, détail de culture élémentaire … !! ❗

  • Comment de Ben

    Posté le 20 mars 2008 @ 16:26

  • ”

    En réponse à cette question, je signale la MANIFESTATION ANTICORRIDA le SAMEDI 22 MARS à ARLES zone commerciale de FOURCHON
    Rendez-vous à partir de 14h30 sur le rond-point face à l’entrée du Géant Casino (près de la station service). Par l’autoroute Nîmes-Salon, prendre la sortie 6 Fourchon

  • Comment de unanima

    Posté le 20 mars 2008 @ 17:30

  • ”

    Merci à Hugues André qui a voulu ce texte pour proposer un débat sur ce blog consacré au respect des libertés fondamentales de l’homme. Ce qui rassure c’est de voir qu’il y a sur ce post beaucoup plus de gens pour le respect de la vie des animaux que le contraire… et que ça rejoint bien la ligne directrice du blog. Merci à Hugues André de consacrer une page à Unanimus, une âme, un choeur pour les animaux.
    Soutenons Joël LUNEL et faisons circuler l’info de la manif anticorrida :
    MANIFESTATION ANTICORRIDA le SAMEDI 22 MARS à ARLES zone commerciale de FOURCHON
    Rendez-vous à partir de 14h30 sur le rond-point face à l’entrée du Géant Casino (près de la station service). Par l’autoroute Nîmes-Salon, prendre la sortie 6 Fourchon.

    Joël LUNEL
    Délégué de la Filiale Locale Anti-Corrida (FLAC) du Pays d’Arles.
    Tél: 06.85.12.94.82

  • Comment de Dominique

    Posté le 20 mars 2008 @ 17:31

  • ”

    La corrida!! Ce n’est pas un sport encore moins un spectacle juste des lâches moi je les appellent des s.us m.rdes qui ne prennent leur pieds qu’en infligeant la souffrance sans prendre trop de risques contrairement a ce qu’ils voudraient faire croire . De plus quelles exemple pour les enfants!!! ça ne les traumatisent pas ? A d’autres peut être et meme sûrement n’osent ils pas dire a leur sanguinaire de « parents » ce qu’ils ressentent au risque de passer pour des mauviettes. J’ai mis parents entre guillemets parce que dans ce cas ils ne joue pas leur rôle et n’apprennent pas a leurs enfants le respect de la vie. Les cirridas sont un jeu de massacre .Quelle joie quand l’un d’entre eux se fait encorner il n’a que ce qu’il merite

  • Comment de Océane

    Posté le 20 mars 2008 @ 17:48

  • ”

    Quand serons nous assez humains pour abolir cette horreur?
    Ce spectacle est une honte, je suis choquée que tant de gens puissent prendre du plaisir devant la souffrance d’un animal.
    dans la corrida, la vraie bête ce n’est ni le taureau ,ni le toréro, ( pauvre clown cruel)! mais la foule…la vraie bêtes c’est la foule immonde des arénes.

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 20 mars 2008 @ 18:10

  • ”

    Bon Hugues-André ayant « lâché le morceau » .. j’avoue, j’ai écrit ce texte très provocateur pour lancer le débat : viande, oui / non ; rite, oui / non ; sacralité, oui / non ; corrida, oui / non. Merci pour vos interventions également.
    Il y a aussi quelques fautes d’orthographes dans mon texte et deux erreurs (une a été relevée).

  • Comment de l’auteur du texte

    Posté le 20 mars 2008 @ 18:24

  • ”

    Un détail a été oublié : lorsque l’on mange un animal, son psychisme et son univers subtil s’incorporent aux nôtres.
    Dans mes interrogations sur la conspiration, je me demande si toutes les souffrances animales ne sont pas un conditionnement voulu par certaines élites en pyramide.
    Pour avoir eu l’occasion, dans un combat pour la dignité animale, de visiter des camps de concentration de cochons et des abattoirs, et ayant constaté l’état mental des gens qui y travaillent, je me demande si tout cela n’est pas le fruit d’une mentalité particulière, que j’ai bien connu dans la Banque (référence aux criminels encostumés cités plus haut).
    Par contre, je trouve que j’ai eu beaucoup d’insultes et je trouve que, quelle que soit ma provocation et mes accusations, nous ne nous comportons pas mieux que les criminels de Wall Street, nous sommes même plus vulgaires. C’est dommage, où se pose la haine, doit s’opposer l’amour et la patience. On a donc encore du travail pour se déconditionner et retrouver une relation les uns aux autres sans cette haine constante et cette violence psychique perpétuelle, qui m’a donné l’impression d’être un taureau dans une arène. Joyeuses Pâques à tous. Je trouve tout de même caractéristique, qu’il y a eu plein de posts sur ce sujet et pas un pour la cause de nos amis du Tibet …. autrement plus grave que la question taurine …

  • Comment de unanima

    Posté le 20 mars 2008 @ 20:01

  • ”

    Voici un message reçu aujourd’hui de Claire Starozinski, présidente de l’Alliance Anticorrida :
    FERIA D’ARLES : L’ALLIANCE ANTICORRIDA SE MANIFESTE
    M6 a réalisé un reportage sur les enfants à Arles et a convié Claire Starozinski pour représenter le mouvement anticorrida.
    Le reportage est visible sur http://www.m6info.fr/html/m6_infos/lesix.php?cp=13000 jusqu’à mardi 25 mars (dérouler l’onglet, qui se trouve sous l’info en détail, jusqu’au 19 mars). De plus, Renaud, parrain de l’association, a accepté de répondre à neuf questions du quotidien La Provence sur les enfants et la corrida au sens large…
    Ces réponses seront publiées ce week-end dans le journal.
    RENCONTRES « ANIMAL ET SOCIÉTÉ »
    Le professeur Courreau est membre d’honneur de l’Alliance Anticorrida.
    Il a envoyé sa contribution sur le site dédié à ces rencontres en tant que scientifique pour, comme il l’écrit au ministre, soutenir les propositions de l’association anticorrida.org/contribution-professeurcourreau.pdf. Pour le moment aucune décision de créer un sous groupe « corrida » dans le groupe 3 n’a encore été prise…

  • Comment de LNVerdier

    Posté le 20 mars 2008 @ 19:17

  • ”

    Plus de 75% de la population espagnole prétend en avoir assez de ces spectacles sanguinolents que l’on fait passer pour intérêt touristique …. des touristes qui s’effondrent tous à la sortie du spectacle et sont prêts à signer toutes les pétitions qu’on leur présente
    http://es.youtube.com/watch?v=2VQ2kKeBd1E&NR=1

    http://es.youtube.com/watch?v=_a59bBLFqUY&feature=user

    http://es.youtube.com/watch?v=4jDA_JUePHU&feature=related

  • Comment de Jo Benchetrit

    Posté le 20 mars 2008 @ 20:54

  • ”

    :mrgreen: le mur du çon encore franchi par les aficionados!
    bravo! Olé! magnifique! Je vous invite à mon prochain diner de çons, on va devoir acheter une provision de boules Quies si vous êtes aussi diarhétique verbale et verbeux qu’il semble. LA leugiorée du jouisseur petit est connu. Bon, je me demande ce que font des gens intelligents ici…Le rire est vite douloureux quand il est humain. Oui, mon pov, vous me faites hesiter entre rire, larmes mais je m’endors;..Quel ennui que votre emphase stérile et desséchée! AU hasard de vos délires indignes de notre siècle:
    « Arène, tu es le temple de notre renaissance. C’est ici que ce verse l’eau du rite purificateur, comme fertilisateur. Nous pénétrons entre tes colonnes, les yeux bandés de la mulette, et l’épée de l’homme vainqueur s’enfonce en notre coeur pour y tuer l’égoïsme profane. Nous renaissons alors dans l’habit de lumière qui n’a jamais cessé d’être celui de notre dignité originelle.  »
    où est le vomitorium?

  • Comment de aec

    Posté le 20 mars 2008 @ 20:58

  • ”

    LUTTE CONTRE L’HIPPOPHAGIE

    NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

    Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
    AEC
    Résidence La Pléiade
    98, rue de Canteleu
    59000 LILLE

    Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

    Merci aussi de visiter les sites :

    http://petitiononline.com/1703ab/petition.html
    http://www.chez.com/hippophagie

    http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

    http://www.mysanantonio.com/specials/20070928Horse/index.html
    http://www.reseaulibre.net/rage/video3.html
    Faites passer le message à vos amis.

    Amitiés.

    AEC.

  • Comment de casanina

    Posté le 20 mars 2008 @ 22:43

  • ”

    ❓ A Jo Benchetrit: incompréhensible et délirant!!!

  • Comment de LUCA A.

    Posté le 21 mars 2008 @ 9:41

  • ”

    Comment certains humains peuvent-ils se réjouir d’un spectacle de mort sur un être sensible ? et de plus donner le goût du sang à de jeunes enfants, au lieu de leur inculquer le respect de la vie ? la violence naturelle est déjà bien installée dans notre société, inutile d’en rajouter pour le profit économique d’une région. Car il ne s’agit encore que d’argent, sous le couvert d’une culture ! LA FERIA OUI, LA CORRIDA NON ! STOP A LA BARBARIE SUR LES ANIMAUX !

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 21 mars 2008 @ 15:28

  • ”

    Voilà une excellente idée pour remplacer la Corrida, je viens juste d’y tomber dessus, je fais donc suivre :
    http://www.lespacearcenciel.com/feria-darles-voila-une-excellente-idee-pour-remplacer-la-corrida-cristiano-ronaldo-joue-au-torero-avec-un-ballon.html
    Amitiés 😉

  • Comment de Océane

    Posté le 21 mars 2008 @ 17:13

  • ”

    mais comme on dit ,il n’y a pas d’amour il n’y a que des « preuves », demain soyons nombreux à prouver que nous ne voulons plus de cette fête funeste.
    Quand des milliers de gens descendront dans la rue pour dire non à la corrida, nous serons en droit d’esperer quelque chose…pas avant. L’ arme virtuelle qu’est le net, n’empêchera pas les taureaux de souffrir et de mourir, pour distraire la bêtise humaine.

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 21 mars 2008 @ 17:27

  • ”

    Pour répondre à Océane :
    http://www.lespacearcenciel.com/le-probleme-cest-le-choix.html
    Amitiés 😉

  • Comment de LECLERCQ AURORE

    Posté le 21 mars 2008 @ 18:38

  • ”

    ❗ la corrida c’est pour des personnes perverses qui aime faire souffir et qui doivent être trés frustrés dans leur vie de tout les jours !! un jour la corrida n’existera plus et tant mieux !! le gouvernement cederas sous la pression des anti corridas , achetez alinea 7 ou on vois et surtout on entend le taureau se plaindre de douleurs , hurler et gemir c’est monstrueux….quel monde de fous

  • Comment de emma

    Posté le 21 mars 2008 @ 19:05

  • ”

    qu’est ce que c’est que ces inepties ? tout vous est bon pour justifier cette horreur, dieu a t il vraiment dit de faire souffrir des animaux, ça me dégoute, la cruauté humaine me dégoute. et tous les toréros peuvent se faire encorner, ce n’est pas moi qui pleurerai arretez ces tortures, et soyez inventifs pour vous enrichir, mais plus ces souffrances!!!!!

  • Comment de Isasza

    Posté le 21 mars 2008 @ 22:05

  • ”

    Aucune tradition, aucun caractère ethnique, aucune culture, ne se devrait de justifier la mise à mort d’un animal pour le spectacle.
    Les villes dites taurines se font du fric par le commerce de l’exploitation de la torture et de la mort érigées en passes-temps et en « fête ». En outre, elles devoyent une bonne partie de l’enfance et de la jeunesse avec des initiations subventionnées dans ces véritables écoles de la torture.. .
    J’avoue, qu’il m’est bien difficile de me sentir à l’aise dans ce si sinistre environnement de la tauromachie qui pue en permanence, la souffrance, le sang, et la mort.
    Les corridas sont lamentables et ne devraient que la seule place qu’elles méritent ; celle des oubliettes ou des pages sombres de notre histoire.

  • Comment de Stop Animals Genocid

    Posté le 22 mars 2008 @ 14:40

  • ”

    les toréadors n’ont pas de couilles sans quoi ils tenterais leurs chances avec des rhinocéros, (mettre à mort un animal qui ne bouge pas c’est de la lâcheté et j’en passe) non décidement voilà des hommes bien pleutres au final (et je me retiens)
    Sans ca au passage si un des ses toréadors veux venir se les faire couper chez Stop Animals Genocid il est le bienvenu, A bon entendeur.
    Atome de SAG.

  • Comment de Anna Maria

    Posté le 22 mars 2008 @ 17:47

  • ”

    Juste avant Pâques, cet ensemble humain de gens corrompus par le goût du mal et se cherchant toutes les raisons du monde pour masquer leur vraies raisons: la fascination de l’horreur, un orgueil redoutable (puisque c’est bien l’orgueil qui a conduit l’Ange à sa chute) cet orgueil habilement déguisé en valeur, tous ces gens inconscients font précisément ce que Dieu, Notre Père a condamné sans appel: ils pratiquent la violence et la cruauté… alors, le jour venu, ils seront jugés par le Redoutable Tribunal du Christ, car nul n’échappe a la justice Divine… et les regardant agir, tel un troupeau d’enfants égarés et malfaisants, La Madone se lamente et pleure dans les Cieux.

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 22 mars 2008 @ 21:22

  • ”

    Féria d’Arles – Les Pro et Anti-Corrida S’Affrontent… !
    http://www.lespacearcenciel.com/feria-darles-les-pro-et-anti-corrida-saffrontent.html
    Amitiés 😉

  • Pingback de Féria d’Arles – Corrida

    Posté le 22 mars 2008 @ 22:38

  • […] Féria d’Arles – Corridawww.lespacearcenciel.com/feria-darles-corrida.html par lespacearcenciel il y a quelques secondes […]

  • Comment de oh-là

    Posté le 23 mars 2008 @ 23:51

  • ”

    L’abolition de la corrida me paraît tellement évidente que je n’éprouve pas le besoin de la justifier. C’est aux « aficionados » d’apporter les arguments nécessaires au maintien des séances de torture en public.

    Tradition ? Tradition de faire souffrir, par la torture, un animal.

    Conservation de la « race des toros de combat » (vous avez dit « race ») ? Faut-il torturer un être vivant pour donner le droit de vivre à ses congénères ? En outre, aucun animal naît « pour combattre » ; c’est seulement l’homme qui le lui impose.

    Continuer de percevoir de coquettes subventions prélevées sur l’argent public ? Le contribuable que je suis réclame des comptes quant à l’utilisation de fonds publics pour entretenir la torture exercée sur animaux.

    Activité touristique ? Apportez-moi la preuve que les touristes, après s’être « laissés embarquer dans l’arène », sans savoir ce qu’est une corrida, y reviendront, en feront bonne publicité.

    « Sortir les jeunes des cités » ? Créer des tueurs, tortionnaires de veaux dans les écoles de tauromachie. Il me semblait que le respect de la vie convenait mieux à l’éducation des enfants.

    Oserez-vous avouer l’inavouable ? Vous éprouvez jouissance, délectation, plaisir sadique de voir souffrir, torturer, mourir à petit feu un animal.

    Arrêtez de hurler « olé », mais scandez « vive la torture » ! 👿

  • Comment de casanina

    Posté le 24 mars 2008 @ 1:11

  • ”

    On ne peut qu’approuver la justesse de vos remarques auteur: oh-là!

    Oui, oh-là! Oh là là!!! Que cette saleté soit nettoyée au plus vite! Balayée, essuyée de notre mémoire à tout jamais, car jamais aficionado ne saurait justifier votre commentaire, quand l’évidence ne se justifie pas, mais se constate par le simple bon sens, l’intelligence et l’honnêteté; qualités qu’un aficionado ne peut pas avoir, comme tous ceux et toutes celles qui se rendent complices d’actes immondes, contre toute morale et moralité.

    Nina Ceccarelli

  • Comment de Murat

    Posté le 25 mars 2008 @ 16:46

  • ”

    Rien ne peut justifier l’horreur tauromachique, sonon le profit que quelquesun en tirent…et le faible niveau intellectuel et moral de ceux qui les suivent!
    Tout à été dit sur cette barbarie, et je remercie ceux qui ont pris le temps de l’exprimer.Souhaitons qu’enfin nos gouvernants prennent enfin la dimension du problème: nous voulons l’abolition de tous les jeux et spectacles tauromachiques!
    Ils sont indignes de l’homme!!!

  • Comment de Ben

    Posté le 27 mars 2008 @ 13:47

  • ”

    La corrida ne mérite qu’une chose : l’abolition immédiate et définitive.

  • Comment de josette

    Posté le 27 mars 2008 @ 18:50

  • ”

    Toute la logorrhée verbale et pontifiante de ces pro taurins n’y changera rien .L’évolution des esprits est là , et un jour ou l’autre il leur faudra bien renoncer à leur prétendue tradition .Merci Nina, merci ho- la, Vous avez dit tout ce qu’il fallait dire sur la question.Que cette saleté soit nettoyée au plus vite!

  • Comment de benefactor

    Posté le 8 avril 2008 @ 9:46

  • ”

    6 ème commandement :

    « Tu ne tueras point.»

  • Comment de benefactor

    Posté le 3 juin 2008 @ 9:14

  • ”

    On me demande parfois : Pourquoi dépensez-vous autant de votre temps et d’argent à parler de la bonté des animaux quand il y a tant de cruauté faite aux hommes ?
    Je réponds : Je travaille à ses racines.
    George T. Angell

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 4 juin 2008 @ 4:05

  • ”

    Pour Info…

    Nous avons avec LN http://agir-pour-les-galgos.over-blog.combeaucoup d’actions, de courriers divers dont vous êtes co-signataires et que vous pouvez trouver (pas tout par manque de temps) sur nos deux blogs. Nous manquons tous de temps et j’évite de vous solliciter, mais le travail est fait. Notamment j’avais préparé un bon dossier pour les rencontres animal et société (présenté dans les pages fixes du blog Unanimus sous « rencontres animal et société 1 et 2, à droite en haut du menu). L’animal va changer de statut, il faut maintenant changer les mentalités.

    Par contre, comme vous le savez peut-être déjà, pour la corrida : NADA. Les enfants de – 15 ans pourront continuer à y assister, ce qui est vraiment une honte pour un pays qui se dit civilisé. J’avais communiqué mon témoignage pour ces rencontres au CRAC. Je l’avais publié sur une page du blog qui s’appelle « corrida, viol d’humanité ».

    Un mouvement européen vient de naître, j’y participe à titre individuel en tant que membre de la FLAC. Je vous sollicite aujourd’hui pour lui. Ce mouvement sera aujourd’hui et demain au Parlement Européen, à Bruxelles, pour contrer les taurins qui ont obtenu 350000 euros pour une manifestation où la corrida sera présentée sous son plus beau jour. L’organisation de ce mouvement a demandé beaucoup de travail, mais des équipes internationales, dont des jeunes hyper motivés, ont fait un superbe travail. Maintenant, il y a tout à faire pour renforcer ce mouvement et le faire grandir. Dans l’immédiat, un communiqué de presse dans chaque pays européen est présenté. Pour la France, je vous prie de bien vouloir faire circuler la page ci-dessous. Si vous avez des blogs ou sites, merci de la publier par un simple copié/collé. C’est le communiqué de presse conjoint Crac Flac, membres du Mouvement pour une Europe sans Corrida.
    http://unanimus.over-blog.com/pages/Mouvement_pour_une_Europe_sans_Corrida-537085.html

    vous pouvez également visiter le site de ce mouvement européen : http://www.bullfightingfreeeurope.org/
    Merci d’avance.

    Merci de votre confiance. Nous continuons les courriers. LN fait un travail de titan en ce qui concerne l’Espagne et il y a tellement à faire que le temps manque pour vous tenir toujours informés. Merci de ne pas m’en tenir rigueur….

    Avec mes amicales pensées,
    J.O

  • Pingback de En Espagne on Aime Torturer le Taureau | lespacearcenciel.com

    Posté le 20 août 2008 @ 21:26

  • […] En Espagne on Aime Torturer le Taureau – Mais pas chez Nous… oups, ça c’est pas […]

  • Pingback de Un Arc-en-ciel à la Gloire de la Corrida | lespacearcenciel.com

    Posté le 6 septembre 2010 @ 1:08

  • […] Arc-en-ciel à la Gloire de la Corrida ( Les Cent Taureaux d’Ena Swansea – Arènes d’Arles Féria 2010 […]

  • Pingback de Non à la Corrida mais Oui à la Féria | lespacearcenciel.com

    Posté le 11 septembre 2010 @ 23:22

  • […] à la Corrida ! – Mais Oui à la […]

  • Pingback de Féria d’Arles – Voilà une Excellente Idée Pour Remplacer la Corrida – Cristiano Ronaldo joue au Torero avec un Ballon… | lespacearcenciel.com

    Posté le 5 avril 2011 @ 15:30

  • […] d’Arles – Voilà une Excellente Idée Pour Remplacer la Corrida – Cristiano Ronaldo joue au Torero… Avec un […]

    Corrida Arles

    *********************


    Par Respect de Votre Vie Privée
    Les Commentaires sont Clos !
    (Merci de Votre Compréhension)

    (FERME)

    (FERME)

    (FERME)


    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *