lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



La Pensée Quantique

12 mars, 2009 (15:01) | Plus... | By: lespacearcenciel

La Pensée Quantique

Cet après-midi en entendant un personnage dire du mal des « Blogs ». (Comme quoi on entendait tout et n’importe quoi). Oui certes, mais c’est aussi ça la liberté d’expression. Laisser la possibilité à chacun de dire ce qu’il pense, même si ce qu’il écrit ou dit sur son blog est contraire à la pensée dominante (Académique, journalistique, Politique, scolaire etc.)

Au niveau Universel donc, nous sommes tous reliés par la pensée. C’est un des miracle que la nature nous offre pour nous comprendre un peu de temps en temps. Mais surtout lorsque nous cherchons à nous accoupler pour nous reproduire avec la personne que l’on aime. Bien heureusement d’ailleurs qu’il reste encore cette possibilité, car au point on en est notre mental, c’est à se demander ce qu’il nous reste d’humain… Tellement préoccupé qu’il est à penser son avenir. Hormis le fait de se reproduire, la spiritualité peut nous rapprocher les uns des autres. Elle peut nous aider un peu plus à nous comprendre. Sortit de ces deux cas, c’est toujours le mental qui prédomine ou reprend le dessus sur nos vies, du fait du formatage ou conditionnement inhérent à notre condition au sein de la société moderne, dite de consommation.

Ceci dit, lorsque nous avons compris ce principe, au niveau Holistique, c’est-à-dire pas uniquement dans notre tête, il devient aisé pour ne pas dire simple de comprendre que nous nous influençons tous les uns les autres et ceci sans même nous en rendre compte. Il y a quelque chose qui passe, quelque chose qui n’est pas mental, que l’on sent JUSTE, mais non académique. Or c’est cette Universalité, ce courant qui passe entre nous qui seul pourra être susceptible de nous sauver de la catastrophe et donc nous éviter du pire le moment venu. On peut l’appeler le courant quantique, ou spirituel ; peu importe. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il existe, mais se monnaye difficilement, je dirai même plus : Il ne se monnaye pas ! Difficile donc est de vivre lorsqu’on est un précurseur… Dire des choses ou penser de nouvelles idées qui n’ont pas encore étés reconnue soit par la science, l’Académie, les politiques etc. Cela est contraire au Pouvoir. Or comme c’est lui qui fait les lois, c’est toujours ce qui se comprend par le plus grand nombre qui passe comme vérité. Mais cela ne veut pas dire que d’autres vérités n’existent pas. Là est tout le paradoxe, d’où le manque de reconnaissance et d’où parfois également une certaine forme de souffrance !!! (Si on ne comprend pas le phénomène)

Le monde a pourtant besoin de gens libres, non d’esclave !!! Or à quoi tient notre liberté aujourd’hui ? Réponse : C’est très simple : Au fric !!! Tu n’en a pas, tu es donc un ESCLAVE !!! Travaille donc pour en gagner et ainsi pouvoir te libérer. Faux !!! Car tu t’autos conditionne à croire ce que certains cherchent à te faire croire afin de maintenir tes croyances en place. L’être humain a horreur que l’on dérange ses habitudes. Par convenance et facilité, il ne trouve rien de mieux donc que de reproduire… Sa connerie ! Ainsi ne s’en sort-il jamais jusqu’à ce qu’il y est un choc dans ses pensées ou ses habitudes. Voici le licenciement qui vient sonner à sa porte. Ail, là ça commence à nous atteindre. Sont les moins touchés ceux qui sont le plus haut en pouvoir ; pas cons ! Par peur, certains humains ont compris qu’il fallait occuper le pouvoir pour avoir moins de chance de souffrir. Ils sont donc devenu les super esclaves du pouvoir. Ils ne sont pas libres, ils croient juste qu’ils le sont, ce qui leur donne parfois un air hautain. Encore un autre paradoxe ! À notre niveau c’est le fait de voir un clodo dans la rue. On se dit mieux vaut lui que moi. Pourvu lui que moi… La peur nous aveugle. On ne veut pas voir, on ne veut pas savoir… Sauf que parfois nous n’avons plus le choix et là ça fait mal, très mal. C’est le choc ! Mais changeons nous pour autant ? Certains oui, d’autres pas… Ça dépend du degré ou nous sommes atteint dans les retranchements de notre âme. Pour certains il y a encore une chance, pour d’autres c’est déjà trop tard, ils sont irrécupérables et nous assistons à des drames… !!!

Nous comprenons ainsi la place que prend l’argent dans nos vies et embrayons parfois en vue du changement, de la découverte de soi. Nous prenons acte au sein de l’évolution et changeons radicalement d’optique ou de voie dans la vie. Nos ambitions changent et du superficiel on s’adapte en vue de l’essentiel. Or ce qui est vrai pour certains, n’est pas vrai pour tous du fait donc de la peur, de nos engagements passés et du conditionnement subit depuis des années, de génération en génération et pour beaucoup…. C’est la catastrophe !

Une fois que l’on a compris ce processus, aujourd’hui, vis-à-vis de l’évolution quantique inhérente à la crise mondiale que nous allons subir de plein fouet. Que nous subissons déjà, très peu de politiques, et même d’esprits libres sont capables d’anticiper à temps (Du fait de leurs propres conditionnements théoriques, journalistique ou livresque…) ; En vue d’enrayer le processus humain qui du fait de ce qui a été écrit plus haut va nous tomber dessus. Ça va être un véritable tsunami au sein de la population, les gens vont péter des câbles à répétitions, nous allons assister à des massacres en direct. Ça va commencer par les banquiers et les assureurs, tous ceux qui ont une quelconque responsabilité dans la finance et par extension aussi ceux qui indirectement servent la finance. Je parle, bien entendu, des politiques et de tout ce qui est rattaché au pouvoir. Nous allons assister à de véritables bains de sang, comme jamais la France et l’Europe n’en a connu depuis très longtemps. Les gens vont exploser littéralement les uns après les autres. Ils vont devenir incontrôlables et il faut déjà s’attendre à bien pire encore

Pourquoi ? À cause du mensonge perpétré par le pouvoir depuis des lustres en vue de rassurer la population afin qu’elle continue à écouter la soupe médiatique et politique que les politiques et le pouvoir nous servent afin de se maintenir en place. (Le système !) Sauf qu’aujourd’hui, comme depuis très longtemps, chacun a tiré la couverture vers soi. Ce sont les intérêts de chacun (Grosses entreprises et banques) qui prédominent au détriment des intérêt commun. Or ceci n’est vrai qu’en apparence en vue de maintenir un certain statu quo ! Que va-t-il se passer lorsque tout va s’écrouler ? Que va-t-il advenir au seins de la population habitué à croire ??? Je ne préfère même pas y penser. J’en ai déjà beaucoup trop dit. Ben c’est très simple, soit vous imaginez les effets d’un tsunami, soit d’un carrefour important ou les feux sont déréglés. C’est la pagaille et pour cause…

Peut-on dès à présent encore anticiper la catastrophe ?

Tout à fait ! Comment ?

Ma réponse se trouve sur ce site !

( Aujourd’hui il existe une foule de solutions pour s’en sortir ENSEMBLE … A commencer par la Synergie Intelligente )

Chaleureusement Votre à toutes et à tous,

@ +,

Hugues.

Sity.net les 10 points de Manipulation :

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proches du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution…!

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Argent Internet

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator



Commentaire (FERME)

  • Pingback de Proposition de Société | lespacearcenciel.com

    Posté le 14 mars 2009 @ 14:13

  • […] face à la crise, il n’y a pas trente-six milles solutions, il n’y en a que deux. La première est comme je […]

  • Comment de noth

    Posté le 15 mars 2009 @ 21:32

  • ”

    je ne suis pas d’accord avec ta vision négative de l’élévation de la conscience humaine, tu as en partie raison dans ton argumentation, mais la peur t’ aveugle…

  • Comment de lespacearcenciel

    Posté le 15 mars 2009 @ 23:22

  • ”

    Bonsoir noth,

    La peur m’aveugle de quoi… Tu as commencé, c’est bien, mais il faut un peu argumenter pour que tout le monde puisse comprendre, et moi le premier 🙂

    Amitiés A+ 😉

  • Comment de Arnaud

    Posté le 18 mars 2009 @ 14:15

  • ”

    Je vous invite à rendre une petite visite à mon BLOG, sur la nécessité pressante que doit avoir l’humanité de changer de mode de fonctionnement si celle-ci espère survivre encore quelques années !

    Merci.

    http://nouveau-stade.over-blog.fr/


    Par Respect Pour Votre Vie Privée
    Les Commentaires sont Clos !
    (Merci de Votre Compréhension)

    (FERME)

    (FERME)

    (FERME)


    (Pensez à Personnaliser votre avatar !)


    *