lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



Labels Bio

12 novembre, 2009 (19:21) | Plus... | By: lespacearcenciel

Bio – Les Labels Bio
Le label AB
ne concerne en cosmétique que les huiles essentielles et les huiles végétales : VOTRE GARANTIE D’UNE ORIGINE BIO CONTROLEE.
Le label AB Agriculture pour les huiles essentielles et les huiles végétales :

– Concernant les huiles essentielles, le logo est réservé à celles qui sont produites intra Union Européenne.
– Enfin, un exemple d’utilisation de l’huile essentielle en alimentaire est demandé pour l’obtention du label AB.
– Concernant les huiles végétales, le label garantit un mode d’extraction mécanique, par pression à froid (pas de raffinage, pas d’utilisation de solvants etc…).

Propriété exclusive du ministère français en charge de l’agriculture qui en définit les règles d’usage, la marque AB garantit à la fois :

– Un aliment composé d’au moins 95% d’ingrédients issus du mode de production biologique, mettant en œuvre des pratiques agronomiques et d’élevage respectueuses des équilibres naturels, de l’environnement et du bien-être animal.

– Le respect de la réglementation en vigueur en France.

– Une certification placée sous le contrôle d’un organisme agréé par les pouvoirs publics français, répondant à des critères d’indépendance, d’impartialité, de compétence et d’efficacité tels que définis par la norme européenne EN 45011.

************

Ecocert (Organisme de contrôle)

Ecocert est un organisme Français de certification reconnu par les pouvoirs publics qui propose la certification Cosmétique écologique et biologique depuis la fin de l’année 2002. Ecocert a défini une charte Ecocert concernant les cosmétiques écologiques et biologiques, qui oblige à un niveau d’exigence supérieur à celui de la réglementation conventionnelle des produits cosmétiques et qui garantit une réelle pratique du respect de l’environnement.

Les garanties

– Tous les cosmétiques certifiés contiennent au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon des procédés validés par Ecocert (respectueux de l’environnement), les 5% restants devant faire partie d’une liste très restreinte (dont 5 conservateurs autorisés, et ce dans le but d’être conforme à la réglementation en matière de sécurité du consommateur). Il est à noter que ce point représente une des exigences les plus contraignantes pour les formulateurs qui doivent revoir leur façon de formuler (même pour ceux qui se revendiquent les pionniers de la cosmétique bio).

Tous les cosmétiques certifiés Ecologiques et Biologiques contiennent des ingrédients Bio et ce selon les règles suivantes :
– 95% des végétaux doivent être certifiés bio.
– Le produit doit contenir au minimum 10% de bio (Le % bio réel est affiché sur l’étiquetage).
– Les parfums de synthèse, les colorants de synthèse, les silicones, les glycols, etc … sont interdits. Seuls quelques ingrédients de synthèse indispensables et non encore disponibles en origine naturelle sont autorisés.
– Pas de test des produits finis sur les animaux.

Le fabricant est contrôlé 2 fois par an par un auditeur Ecocert. Ces contrôles portent sur la vérification des produits, de leur obtention, de leur conditionnement et de leur étiquetage. Les opérateurs certifiés reçoivent une licence qui se rapporte à l’entreprise, l’autorisant à fabriquer et/ou distribuer des cosmétiques certifiés et un certificat pour les produits.

************

Les Huiles Essentielles chémotypées : VOTRE GARANTIE DE SECURITE ET D’EFFICACITE

Le label HECT vous garantit :

– une plante distillée botaniquement certifiée
– une partie distillée de la plante spécifiée
– un chémotype défini
– une distillation à la vapeur d’eau de qualité

Ce label vous assure une huile essentielle :

– 100% NATURELLE, non dénaturée par des composants synthétiques, par des huiles ni par des essences minérales
– 100% PURE, non coupée avec d’autres huiles essentielles, huiles grasses ou alcools
– 100% TOTALE, non décolorée, non peroxydée, non déterpénée et non rectifiée.

La qualité Pranarôm c’est :

– Un approvisionnement direct auprès de producteurs de confiance qui suivent les lignes de conduites de Pranarôm.
– Un contrôle qualité systématique.
– Une équipe de chercheurs passionnés, spécialisés en aromathérapie scientifique.

************

Les Labels Bio et Eco de Cosmébio

Cosmébio est l’Association Professionnelle Française de la Cosmétique Ecologique et Biologique qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière :

Les acteurs de la filière :

* fournisseurs de matières premières et d’ingrédients,
* fabricants à façon,
* laboratoires cosmétiques,
* distributeurs

L’ensemble de ces acteurs est engagé dans la cosmétique naturelle et biologique.

Pour pouvoir être adhérent et utiliser les logos propres à la Cosmétique Ecologique et Biologique, il faut, en effet, avoir reçu la certification d’un organisme de contrôle indépendant. La certification repose sur un cahier des charges strict (charte Cosmébio), déposé au Ministère de l’Industrie en 2003. Cosmébio garantit le respect de ce cahier des charges en contrôlant la validité des licences et certificats.

Histoire de Cosmébio

2000-2002 : Programme de collaboration entre Ecocert et une dizaine de laboratoires cosmétiques en vue de l’élaboration d’un cahier des charges d’une cosmétique éthique, approuvé par l’Etat et doté d’un plan de contrôle rigoureux.
2003 : Création de l’Association Cosmébio par ce premier groupe d’entreprises, pionnières dans le « Pôle de Développement Durable ».

2003-2005 : Prise d’ampleur de l’Association Cosmébio, présidée par Mr Rodolphe Balz et soutenue par un Conseil d’Administration représentant tous les acteurs de la filière.

2005 : + de 90 adhérents, + de 1000 produits certifiés. Validation du cahier des charges de Qualité France, 2ème organisme de contrôle indépendant.

2006 : Recrutement du premier permanent Cosmébio. Lancement officiel du site internet, véritable outil de transparence envers les adhérents, les consommateurs, la presse et les pouvoirs publics

Logos utilisés par Cosmébio

Cosmébio a déposé deux logos auprès de l’INPI ( Institution Nationale de la Propriété Intellectuelle).

Ces deux labels correspondent aux critères de composition suivant :

Pour le logo Bio :

A. Minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
– ingrédients issus de l’agriculture biologique : Minimum 10% du total des ingrédients
– ingrédients issus de l’agriculture biologique : Minimum 95% des ingrédients certifiables

B. Maximum 5% d’ingrédients de synthèse

Pour le logo Eco :

A. Minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
– ingrédients issus de l’agriculture biologique : Minimum 5% du total des ingrédients
– ingrédients issus de l’agriculture biologique : Minimum 50% des ingrédients certifiables

B. Maximum 5% d’ingrédients de synthèse

A ce sujet, il faut rappeler que les produits cosmétiques actuels comportent 50 à 80% d’eau, non certifiable.

Les acteurs de la filière suivent des règles de conduite strictes en terme :
– de bon usage des logos Cosmébio
– d’accréditation et d’audits par les organismes de contrôle indépendants.

************

L’Association « BIO ÉQUITABLE » réunit des Petites et Moyennes Entreprises soucieuses, depuis leur origine, de produire selon des critères de développement durable.

La logique est globale et implique en définitive tous les acteurs de la chaîne : Les agriculteurs qui produisent, les entreprises qui transforment, les distributeurs et les consommateurs qui utilisent les produits.

La marque « BIO ÉQUITABLE » (Organic Fair Trade) garantit aux consommateurs que le produit porteur de ce logo obéit aux critères de la charte BIO QUITABLE suivants :

1. La conformité à l’un au moins des règlements d’Agriculture Biologique reconnus au niveau international (CEE, JAS, NOP,…),
2. La contractualisation des engagements entre les entreprises opératrices et les producteurs ou organisations de producteurs et/ou les représentants des acteurs intermédiaires des filières,
3. La prise en charge totale des coûts de certification biologique et de vérification commerce équitable (Bio Equitable) par les porteurs de projets (entreprises opératrices et/ou organisations de producteurs et/ou les institutions internationales) pour qu’en aucun cas ils ne soient supportés par les producteurs,
4. La fourniture permanente par tous moyens, y compris financiers, d’appui technique, d’aide à l’encadrement, de formation à l’Agriculture Biologique et durable et au cahier des charges « BIO EQUITABLE », de soutien à l’organisation, à la gestion et à l’activité de techniciens autochtones et ceci dans le respect des cultures et traditions locales,
5. La pratique d’une politique commerciale de « prix minimum garanti contractuel » permettant une juste rémunération des producteurs et des salariés pour subvenir décemment à leurs besoins et à ceux de leurs familles, et s’inscrivant dans un objectif de rentabilité économique de l’activité de production,
6. Les engagements de garantie sur le respect des droits élémentaires et fondamentaux de la personne, sur le refus de l’exploitation des producteurs, le respect des droits sociaux du travail (repos hebdomadaire, hygiène, sécurité et santé) et de la protection des enfants dans le travail …,
7. Le développement d’une agriculture durable et le maintien du tissu rural local

Tout au long de la chaîne, le respect de ces critères est contrôlé par ECOCERT, un organisme indépendant, accrédité par le COFRAC (France) pour ce qui est de l’agriculture biologique et qui réunit depuis plus d’une décennie les qualités nécessaires de compétence et d’expérience.

Ces critères ainsi contrôlés font que la marque « BIO EQUITABLE » présente des critères objectifs, mesurables et vérifiables, empreints de rigueur et d’engagement au service de la qualité biologique globale des produits et du respect des conditions éthiques et sociales de leur production par des producteurs et leurs familles, dans une véritable démarche de développement durable et de progrès social.

************

Le label « NATURE & PROGRES » rassemble des producteurs et des consommateurs autour d’un objectif commun : respect de la Nature sans le refus du Progrès.

NATURE & PROGRES, c’est l’une des principales et des plus anciennes organisations de l’agriculture biologique en France et en Europe. Elle rassemble des producteurs et des consommateurs autour d’un objectif commun : promouvoir une agriculture ayant pour particularité le respect de la Nature sans le refus du Progrès, ce qui la met à la pointe du développement agrobiologique.

NATURE & PROGRES, c’est une mention, apposée sur des produits contrôlés dont ceux issus de l’agriculture biologique.

NATURE & PROGRES, c’est une charte commune entre professionnels et consommateurs, à laquelle tous souscrivent. Au-delà des préconisations techniques des cahiers des charges, des objectifs écologiques et sociaux sont inclus dans la charte sur lesquels nos adhérents s’engagent.
La charte se veut un guide qui, selon les choix et les possibilités de chacun des adhérents, les aménera à améliorer, année après année, leurs pratiques écologiques, sociales et économiques. C’est un projet de société que porte la charte Nature & Progrès… pour notre santé et celle de la terre.

Origine :

1964 : Des consommateurs, des médecins, des agronomes et des nutritionnistes déposent les statuts d’une association européenne au service du développement de l’agrobiologie et créé une revue du même nom: Nature & Progrès.

1968 : Premier Congrès organisé à Bordeaux qui rassemble plus de 500 personnes. Première édition des cahiers techniques et mise en place des premiers délégués régionaux. L’association compte 2000 adhérents.

1971 : L’emblème de Nature & Progrès est créé. …/….

Cahier des charges de la cosmétique…

Le « cahier des charges de la cosmétique Bio-écologique » apparu dès 1998 est le premier à avoir fixé un référentiel biologique sur le marché français des cosmétiques naturels. Il définit et caractérise les règles de production, de conditionnement, d’étiquetage et de contrôle. Il est établi sur la base d’une consultation des professionnels et consommateurs membres de la Fédération Nature et Progrès ainsi que des spécialistes du sujet (médecins, pharmaciens, association de protection de la condition animale).

Pour un cosmétique :
– sans pétrochimie
– sans parfum, ni colorant, ni conservateur de synthèse
– non testé sur les animaux
– matières premières végétales de qualité biologique
– biodégradabilité optimale
– impliquant une démarche écologique du fabricant

Parallèlement au cahier des charges technique, les adhérents doivent se conformer à la charte de N&P qui les engage sur de nombreux points environnementaux et sociaux. L’ensemble de ces dispositions vient en complément de la règlementation officielle sur les cosmétiques.

Nature & Progrès, enfin, est contrôlé par un organisme indépendant,
VISAGRO – certipaq 44 rue de la quintinie 75015 PARIS

************

Label « cosmétiques naturels contrôlés » « BDIH » : VOTRE GARANTIE DE TRANSPARENCE POUR LE CONSOMMATEUR

Transparence pour le consommateur

La directive « cosmétiques naturels contrôlés »

Les critères suivants de la directive BDIH définissent le concept « cosmétiques naturels contrôlés ». Elle doit en outre permettre une concurrence loyale des fabricants et des commerçants de cosmétiques naturels.

La directive doit rendre transparent le concept de cosmétiques naturels et attacher une juste valeur aux attentes légitimes des consommateurs pour des produits sûrs et écologiques. Elle décrit les standards des produits cosmétiques naturels qui se réfèrent à l’exploitation et à la production des matières premières ainsi qu’à leur transformation.

Ce qui est important pour le BDIH :

La protection de la nature
Lors de l’exploitation des matières premières utilisées, on veille à ce que la nature soit peu perturbée et à ce qu’elle soit conservée dans son mode de vie, tout en prenant tout particulièrement en considération la protection des animaux et des espèces. On refuse les interventions par manipulation génétique au niveau du patrimoine héréditaire des animaux et des plantes.

Transformation soigneuse
La transformation des matières premières en préparations cosmétiques doit se faire avec précaution et subir peu de processus chimiques. Les emballages doivent être économes et respectueux de l’environnement.

Compatibilité des produits
Par suite d’une pollution croissante, de plus en plus de gens font des allergies à certains composants en particulier aux colorants et conservateurs synthétiques. Les cosmétiques naturels contrôlés renoncent à ces substances. Et ils n’emploient que des substances au faible potentiel allergénique.

Les criteres

1. Matières premières végétales
autant que possible issues de
– culture biologique contrôlée (kbA), en considération de la qualité et de la disponibilité
– cueillette sauvage biologique contrôlée

2. Protection des animaux
– on ne réalise de tests sur les animaux ni au cours de la fabrication ni au cours du développement ou du contrôle des produits finaux, ni au passage de la commande.
– les matières premières qui n’étaient pas encore disponible sur le marché avant le 01.01.1998 ne doivent être utilisées que si elles n’ont pas fait l’objet de tests sur des animaux. Les essais sur les animaux qui ont été réalisés par des tiers restent ici exclus, essais qui n’ont pas été pris en charge à l’instigation du client et qui n’y sont pas non plus liés sur le plan du droit des sociétés ou au niveau contractuel.
– Le recours à des matières premières issues de vertébrés morts (p.ex. graisse de baleine, huile de tortue, huile de vison, graisse de marmotte, graisse animale, collagène animal et cellules nouvelles) n’est pas autorisé.

3. Matières premières minérales
Le recours à des sels inorganiques (p.ex. sulfate de magnésium) et à des matières premières minérales (p.ex. chlorure de sodium) est en principe autorisé. Pour les exceptions, cf. point 5.

4. Matières premières à intervention réduite
Pour la fabrication de cosmétiques naturels, on peut utiliser des composants qui ont été extraits par hydrolyse, hydrogénation, réaction d’estérification, transésterification ou autres fissions et condensations des substances naturelles suivantes:
– Graisses, huiles et cires
– Lécithine
– Lanoline
– Mono-, oligo- et polysaccharide
– Protéine et lipoprotéine
Le recours concret aux matières premières réglemente la liste positive actuelle pour le développement et la fabrication des cosmétiques naturels contrôlés.

5. Renoncement délibéré
– aux colorants organiques synthétiques
– aux substances aromatiques synthétiques
– aux matières premières éthoxylées
– à la silicone
– à la paraffine et autres produits dérivés du pétrole
Le critère d’autorisation pour les substances odorantes naturelles est en particulier la norme ISO 9235.

6. Conservation
Pour la sécurité microbiologique des produits, seuls certains conservateurs à l’état naturel sont autorisés outre les systèmes de conservation naturels:
– acide benzoïque, ses sels et éthylester
– acide salicylique et ses sels
– acide sorbique et ses sels
– alcool benzyl
En cas de recours à ces conservateurs, il est obligatoire d’ajouter: « conservé avec … [nom du conservateur] ».

7. Pas de rayonnements radioactifs
Il n’est pas permis de désinfecter les matières premières organiques et les produits finaux cosmétiques au moyen de rayonnement radioactif.

8. Contrôles
Le contrôle du respect des critères cités ci-dessus est assuré par des instituts de contrôle indépendants. Le respect des critères est prouvé par la marque de contrôle propre à l’association.

Autres objectifs:

Conditions préalables concernant les matières premières:
– Transparence au niveau du procédé clair lors de la fabrication
– Explication cohérente au consommateur.

Intervention active contre le génie génétique
– Etant donné que le génie génétique est controversé au niveau de l’agriculture et n’est pas recevable d’un point de vue écologique, la culture biologique est encouragée et on pratique une intervention active contre les substances végétales et animales génétiquement modifiées.

Compatibilité avec l’environnement
– Exclusivement des matières premières sources naturelles si possible certifiées selon l’ordonnance écologique EG (ordonnance EG sur l’agriculture écologique)
– Procédés de fabrication respectueux de l’environnement
– Exploitabilité optimale des matières premières et des produits finis
– Emballages économes, respectueux de l’environnement et recyclables
– Maintien des bases vitales naturelles

Compatibilité sociale
– Matières premières issues autant que possible du Commerce Equitable et de projets du Tiers-monde
– Emploi et évacuation des déchets
– Entente collégiale ———— Sources/Vu chez

*********************

  • Digg
  • del.icio.us
  • Reddit
  • Scoopeo
  • Facebook
  • MisterWong
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Live
  • MySpace
  • Diigo
  • FriendFeed
  • LinkedIn
  • Identi.ca
  • viadeo FR
  • email
  • Netvibes
  • Wikio FR

Argent Internet

lespacearcenciel.com

↑ Grab this Headline Animator




Par Respect Pour Votre Vie Privée
Les Commentaires sont Clos !
(Merci de Votre Compréhension)

(FERME)

(FERME)

(FERME)


(Pensez à Personnaliser votre avatar !)


*