lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



Dauphin qui Joue avec des Bulles…

24 janvier, 2008 (12:10) | Plus... | By: lespacearcenciel

Dauphin qui Joue avec des Bulles…

Ça Chauffe – Semaine du 13/01/08 au 19/01/08

22 janvier, 2008 (00:22) | Plus... | By: lespacearcenciel

Ça Chauffe – Semaine du 13/01/08 au 19/01/08

Vincent Van Gogh (Suite…)

18 janvier, 2008 (00:12) | Plus... | By: lespacearcenciel

Vincent Van Gogh (Suite…)


Vincent van Gogh : 30 mars 1853 – 29 juillet 1890. En ce début de mai, le peintre traîne à l’asile de Saint-Rémy. Les modèles favoris de Van Gogh sont les vieillards de l’hospice. Il y termine cette dernière toile, « At Eternity’s Gate », avant de prendre le train le 17 mai, comme il le souhaite, vers le Nord, c’est-à-dire Paris et Auvers-sur-Oise. L’artiste reprend un thème qu’il a déjà abordé huit ans auparavant à Etten puis à La Haye, dans un dessin au crayon et dans une lithographie. Mais, cette fois, la composition est faite dans les tons de bleu et d’ocre brun. Assis sur une chaise en paille, un homme pleure, tête dans les mains et poings fermés. Image du désespoir, ce vieux solitaire malade assis près du feu semble résumer le destin de Van Gogh. Mais la transformation de l’individu en symbole universel de l’affliction devant les cruautés de l’existence permet au génial artiste d’adoucir la poignante sévérité de l’œuvre.

« At Eternity’s Gate » [les 3 images de la fin]

Tous ces tableaux sont magnifiquement expliqués sur ce site : http://www.3dsrc.com/vangogh/index.php

TRYO – L’hymne de nos campagnes

17 janvier, 2008 (00:21) | Plus... | By: lespacearcenciel

TRYO – L’hymne de nos campagnes

Voici une Petite clef Intéressante…

14 janvier, 2008 (18:24) | Plus... | By: lespacearcenciel

« La peur bloque la compréhension intelligente de la vie. »
Krishnamurti

Je vous parle cette fois d’une toute nouvelle façon de voir votre divinité et de l’exprimer sous un angle digne d’un «Maître»… En fait, il s’agit ici d’agir sans la présence des émotions qui nous habitent et qui nous poussent vers une tendance «déstabilisante»…

L’égo, notre gardien et protecteur, est toujours là et prêt à nous aider n’importe quand, aussi pour réussir à laisser notre divinité s’exprimer nous devons pouvoir «équilibrer» celui-ci, c’est-à-dire, trouver un juste milieu entre notre Divine présence Je Suis, notre Personnalité et notre égo. La formule est simple et efficace… il suffit de ne pas réagir lorsqu’une personne nous agresse ou que nous nous sentons agressé par des propos extérieurs. Et vlan ! Tout simple, non ?

Vous savez, si nous répondons avec émotion à une émotion, que se passe-t-il ? Il y a escalade… et rien alors n’est très agréable… et si vous preniez une nouvelle attitude ? Oui, celle d’écouter comme si vous regardiez la télévision, comme si la personne devant vous faisait une prestation scénique tel un acteur de théâtre ou un humoriste… puis, à la fin du stand-up, vous lui dites par exemple – comme le dit si bien mon ami K – : «Je sais, ça n’est pas ta journée»… que se passe-t-il alors ? Votre artiste est désarmé ! Vous venez alors d’exprimer votre divinité ! Simple, non?

Il n’y a pas de millions de recettes pour équilibrer notre égo, il suffit comme dans l’exemple mentionné de regarder la vie qui nous entoure avec détachement et sans jugement. Si vous voyez devant vous une personne souffrante, vous n’êtes pas obligé d’entrer dans son jeu. Est-il nécessaire d’être deux à jouer ? Deux à s’énerver ? Deux à être déstabilisé ? Deux à ne pas être heureux ? Deux à souffrir ?

Vous savez, si une personne vient devant vous pour exprimer une colère à votre égard, porter des accusations, vous traiter de tous les noms et tout cela dans un flot émotif ; si vous l’écoutez avec l’ouverture de votre coeur, vous aurez la pensée suivante à l’esprit : «et s’il avait raison ?»…

Oui, exprimer sa divinité c’est aussi reconnaître qu’en chacun il y a une part de vérité, une part de nous… Que cette personne soit dans le vrai ou non, qu’importe ! L’important, c’est l’ouverture à la vérité ; c’est de reconnaître qu’il se peut qu’il n’y ai pas de fumée sans feu, que cette crise émotionnelle devant vous soit basé sur des faits… un Maître ou une personne exprimant sa divinité écoute toujours avec attention afin de s’améliorer et d’améliorer par le fait même son environnement.

Voici donc une clef pour vous permettre à manifester votre «divinité» et votre «maîtrise». À vous maintenant de manifester votre «équilibre»… car celui-ci ne se fera pas sans un petit effort de votre part.

Donald Doan

Message de L’eau – Masaru Emoto

12 janvier, 2008 (03:14) | Plus... | By: lespacearcenciel

Message de L’eau – Masaru Emoto