lespacearcenciel.com

lespacearcenciel.com changer de vie grâce à Internet :-)

Le Futur est Ici : Argent Internet

Entries Comments



Search results

LE SILENCE DES NANOS, un cyber documentaire sur notre avenir technologique

1 novembre, 2007 (23:22) | Internet | By: lespacearcenciel

LE SILENCE DES NANOS, un documentaire sur notre avenir technologique

le-silence-des-nanos.jpg

Quasi-étude rigoureuse mais joueuse des structures culturelles imaginaires à l’œuvre dans l’émergence de ces technologies.
Brûlot visuel et sonore dont le contenu provoque souvent un choc psycho-socio-émotionnel fort.
Film improbable, bizarre, familier, inconvenu, bricolé, complexe, accessible, drôle, effrayant…
Dans ce premier long-métrage, auto-réalisé, Julien Colin ne relate pas mais anticipe ce qui arrive.

Un documentaire qui depuis deux ans ne « cherche pas son public » puisque c’est le public qui vient le chercher.
Et qui organise, à travers différents réseaux (OGN, Décroisssance, ATTAC, FSC, CNRS, Amis de la Terre, Frapna, Grappe Belgique…) ou localement, des projections dans les cadres les plus divers ( la Mairie de Paris, un squat à St Étienne, Beaubourg, un lycée en Bretagne…) .

Depuis peu le film parcourt les festivals (Images Mouvementées – Attac, Les États Généraux du Documentaire à Lussas, Les Escales Documentaires de La Rochelle, …).

Sans producteur ni diffuseur institutionnels, l’association À Bout de Champ, créée au départ pour accompagner les projections, propose aujourd’hui une souscription sous forme de pré-achat du DVD pour financer la postproduction et la distribution du film.

Ci-joint la souscription et ci-dessous la liste des projections à venir…

Cordialement,
la nano-équipe d’ À Bout de Champ

http://www.lesilencedesnanos.com Association À Bout de Champ +33 617064806

LISTE DES PROJECTIONS DU SILENCE DES NANOS DANS LE FUTUR PROCHE

8 novembre* : La Rochelle (Charente Maritime) au Centre Intermonde à 14h30 et à La Java des Paluches à 22h. Forum public au Centre Intermonde à 17h : « Quelle influence les modes de diffusion peuvent-ils avoir sur la creéation documentaire ? » Escales Documentaires de La Rochelle. Doc Out.

20 novembre* : Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) à 14h. Festival Traces de vies.

23 novembre* : Oullins (Rhône) à la MJC à 19h30. Au cours du 21ème festival À Nous de voir – science et cinéma. MJC d’Oullins.

25 novembre* : Marseille (Bouches-du-Rhône) au cinéma Les Variétés à 17h. Au cours des Rencontres Internationales Sciences et Cinéma ( RISC).

1er décembre : Bruxelles (Belgique) au Botanique à 17h45. Avec Pierre Gillis et Paul Lannoye. 8ème Festival Cinéma d’Attac .

7 décembre* : Aurillac (Cantal) soirée organisée par l’association Peuple et Culture Cantal et le Comité de Résistance Sociale (CRS15).

8 décembre* : Elne (Pyrénées Orientales) au cinéma René Vautier à 21h. Avec l’association Cinémaginaire .
15 décembre* : Paris (20ème) au Lieu-Dit, rue Sorbier à 20h30.

l’ * indique la présence du réalisateur

FAITES DU BRUIT AUTOUR DU SILENCE !

Florimond Guimard, Enseignant, s’était Opposé à une expulsion…

21 octobre, 2007 (00:28) | Politique | By: lespacearcenciel

Florimond Guimard, enseignant, s’était opposé à une expulsion Récompensé à Bruxelles, Jugé à Aix en Provence (Source La Provence samedi 20 octobre 2007 par Dominique. Arnoult)

Silhouette d’intello, petites lunettes rondes ; jean et sac à dos, l’allure de l’élève range bien plus que de l’agité de service. Déterminé, il le revendique. Violent Florimond Guimard ? Il n’en a pas vraiment le profil. C’est pourtant bien ce qui vaut à ce professeur des écoles de 31 ans, de comparaître, lundi, devant le tribunal correctionnel d’Aix. Poursuivi pour violences volontaires sur policiers dans l’exercice de leurs fonctions avec arme par destination (sa voiture), il risque jusqu’à trois ans de prison et 45 000 € d’amende.

Un homme engagé :

Le délit ? s’être interposé, en novembre 2006, avec 200 autres militants, à l’expulsion d’un père de famille algérien dont les enfants étaient scolarisés dans son école. Il ne conteste pas. D’ailleurs comment ferait-il ? il est l’un des pivots à Marseille du Réseau éducation sans Frontières (R.E.S.F), sorte de toile d’araignée qu’ont tissé des milliers de militants depuis juin 2004 pour protéger les enfants de sans papiers.

De là à foncer avec sa voiture sur des policiers … » Quand j’ai vu ce père de famille à bord de la voiture de police quitter Marignane, j’ai suivi pour voir ou on l’emmenait ». Il plaidera la relaxe. Paradoxe. Convoqué au tribunal lundi, Florimond Guimard a été récompensé le 16 octobre par le parlement européen. Au nom de (R.E.S.F) il reçoit à Bruxelles, le prix Silver Rose Award qui distingue l’action d’une personne physique ou morale dans le domaine du respect des droits de l’homme.

Ce prix c’est une forme de reconnaissance et d’encouragement pour des milliers de personnes. Ce que l’on fait, c’est pas de la résistance, c’est le l’action citoyenne. » Rien ne conduisait a priori ce fils d’un ingénieur et d’une mère au foyer, à s’indigner plus qu’un autre. « Dès mes études, j’ai vu des jeunes à qui on demandait le titre de séjour pour renouveler leur carte d’étudiant. Le temps qu’ils l’obtiennent, ils étaient expulsés. Pour son premier poste d’enseignant, il choisit la Goutte d’or à Paris.

« Dans ce genre de quartier, l’école c’est comme une zone sanctuaire. On est sans cesse sollicité par les familles. » Avec ses élèves, maghrébins, africains, chinois, pakistanais, il découvre des conditions de vie « inimaginables ». Le plus anecdotique : « Des recettes culinaires ». Le meilleur : « Lorsque certains parlent trois langues. » Au bout de 4 ans, quand il demande sa mutation à Marseille, c’est encore les quartiers défavorisés qu’il choisit. Mais le militant a plutôt envie de décrocher. Raté. Il est « rattrapé » par la circulaire Sarkozy. « Quand on a eu accès au savoir, à la culture, on a la responsabilité d’aider les plus démunis à faire valoir leurs droits. » Alors, quand on cherche à vous faire taire », pas question de baisser les bras. Mercredi, quatre étrangers ont tenté de se suicider au centre de rétention du Canet à Marseille. Site de la Provence…

Lettre reçue par mail intitulée : « La lettre d’une de mes amies au Président de la République »

18 octobre, 2007 (00:49) | Politique | By: lespacearcenciel

 

Monsieur le président,

La semaine prochaine, je ne lirai pas à mes élèves la lettre de Guy Môquet. Je n’ai rien contre cette lettre en particulier, je l’ai souvent étudiée avec mes élèves au milieu d’autres lettres de fusillés, entre autres, celle d’Issak Manouchian, membre du réseau des FTP MOI (Main d’oeuvre immigrée).

Avec ma formation d’historienne, je ne suis pas de celles qui font à la légère le lien entre les périodes les plus sombresde notre histoire et l’actualité, mais puisque vous utilisez la lettre de Guy Môquet à cette fin, alors je me permets de vous informer d’un événement actuel.

Sachez donc, Monsieur le président qu’un de mes collègues, Florimond GUIMARD, instituteur à Marseille, passera en procès le lundi 22 octobre à Aix en Provence pour avoir empêché avec 200 autres l’expulsion d’un père d’élève sans-papier.

Comme un fait exprès, l’obligation de lire cette lettre et le procès de Florimond GUIMARD interviennent la même semaine. Ironie de l’Histoire qui vous fait un pied de nez. Ironie de l’Histoire qui me permettra d’expliquer à mes élèves le devoir de résistance.

Ainsi je pense qu’être « digne des 27 de Chateaubriand » aujourd’hui , c’est entre autre, résister à la traque scélérate des sans-papiers que votre police est poussée à faire tous le jours afin de « faire du chiffre ». Etre « digne des 27 de Chateaubriand » c’est savoir ne pas accepter une politique de bouc-émissaires.

C‘est pour ces raisons que lundi prochain je serai en grève , dans le respect de la mémoire des résistants et en guise d’hommage.

Emmanuelle JOHSUA.
Professeur au lycée professionnel de l’Estaque. Marseille.  [… Et moi de conclure : Vive la république, vive la France !]